Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

February 21 2014

February 18 2014

February 17 2014

February 16 2014

February 13 2014

February 12 2014

Salon Tourissimo 2014 : Cap sur la détente, les voyages et les loisirs

La 21ème édition du salon Tourissimo se tiendra au Parc des expositions de Strasbourg‐Wacken du vendredi 14 au dimanche 16 février 2014.
Destinations lointaines, hébergements insolites, camping‐cars, week‐ends et offres de proximité… Le salon du tourisme de Strasbourg promet de beaux moments d’évasion et de détente !
Avec l’Île Maurice pour invité d’honneur, Tourissimo offre d’emblée une destination de rêve à ses visiteurs. Plages de sable blanc, montagnes basaltiques, végétation luxuriante, eaux turquoise et population métissée
d’origine indienne, africaine, européenne et asiatique… l’Île Maurice déploie sa palette d’attraits et présentera sur le salon ses richesses naturelles, culturelles, artisanales et gastronomiques.

Que l’on soit mer, montagne ou campagne, France, Europe ou bout du monde, Tourissimo permet de découvrir des sites insoupçonnés, des activités sportives ou des visites culturelles remarquables. Thalassothérapie, cyclo‐tourisme, randonnées pédestres… l’offre s’annonce variée et adaptée à tous les âges et à tous les budgets. Surtout, le conseil des exposants prime et permet d’avancer dans ses projets, voire de réserver immédiatement en bénéficiant des offres spécial salon.
En cette année de commémorations de la guerre de 1914‐1918, le tourisme de mémoire fera par ailleurs une entrée remarquée sur le salon, avec notamment la présence de l’exposition réalisée par le Département de la Meuse : « La Grande Guerre en 3D », plus de 1000 clichés étonnants et visibles en relief.
Et pour voyager tout en profitant d’un véritable « chez‐soi », direction l’espace Véhicules de loisirs, succès incontournable de Tourissimo. Camping‐cars, caravanes… sur plus de 10 000m², les visiteurs pourront pénétrer et apprécier chacun des véhicules présentés. Quelle meilleure façon pour comprendre
l’engouement de milliers de voyageurs pour ce mode de vacances synonyme de liberté ?
Pour découvrir de nouveaux horizons, Tourissimo est le rendez‐vous à ne pas manquer ! 

L’Île Maurice, invité d’honneur
Île principale de la République de Maurice, située dans le sud‐ouest de l'Océan Indien au coeur de l'archipel des Mascareignes, l’île Maurice se trouve entre l’île de La Réunion à l'ouest et l'île Rodrigues à l'est.

Destination parmi les plus dépaysantes par sa grande variété de paysages et de reliefs, l’île Maurice invite à découvrir la palette colorée de ses trésors culturels, gastronomiques, et de la grande biodiversité qui y règne sur terre et sous la mer.

Un métissage unique de peuples, de cultures, de cultes et de saveurs
A l’origine déserte, cette île a été tour à tour conquise par les Arabes, les Portugais, les Hollandais, les Français et par les Anglais, avant de devenir une république autonome en 1968. Sa population, à majorité indo‐mauricienne, est un métissage de ces différentes époques et d’hommes et de femmes venus d’Europe, d’Afrique, d’Inde et d’Asie. Si l’anglais est aujourd’hui la langue officielle de la République de Maurice, on y parle également créole et français.
Riche de toutes ses influences, la culture mauricienne se caractérise par une étonnante diversité d'imaginaires, de langues et de textes.
Les différentes périodes de l’histoire coloniale de l’île Maurice ont donné naissance à une cuisine riche et variée. Les Hollandais y ramenèrent le cerf, la canne à sucre et plusieurs arbres fruitiers, les colons français de nombreuses épices et les recettes de daube, de civet, réadaptées depuis. Les Anglais intégrèrent des travailleurs indiens, qui apportèrent le fameux curry et le briani, plat traditionnel musulman. Enfin, l'immigration chinoise enrichit la cuisine mauricienne en introduisant la cuisson au wok et ses savoureuses sauces…
Terre d’accueil de plusieurs origines, l’année de l’île Maurice est rythmée par les fêtes traditionnelles et religieuses de nombreuses communautés : Holi, la fête indienne des couleurs, l’Eid‐Ul‐Fitr, marquant la fin du Ramadan, le Nouvel An chinois, le Pèlerinage du Père Laval, Apôtre des noirs, pour n’en citer que quelques‐unes. Chaque communauté partage avec les autres ses moments de  joie, dans un esprit de respect et une vie en harmonie.

Un concentré d’activités et de paysages hauts en couleurs
Que l’on apprécie la randonnée au milieu d’une nature tropicale luxuriante et variée, la plongée ‐ notamment au‐dessus des récifs coralliens ‐ les sports d’eau ou les sauts en parachute, l’ambiance festive de la vie nocturne et le shopping, le luxe et la quiétude d’un resort Spa à l’écart de l’agitation, le golf, les séjours
de découvertes historiques et culturelles ou encore les croisières en mer…, l’île Maurice offre des possibilités de séjours pour toutes les envies.
Vacances en famille ou voyage de noces, voyage à but thérapeutique mais également tourisme d’affaire, l’île Maurice accueille également les groupes de tour‐operators. Le climat tropical très agréable permet de profiter de ce joyau de l’Océan Indien une grande partie de l’année, la saison sèche s’étalant de mai à octobre.
Des plages de sable blanc ourlées d’une mer turquoise, des villes et villages colorés où se mêlent architecture moderne, coloniale et traditionnelle, des fonds marins aux récifs coralliens et leurs poissons aux couleurs chatoyantes, des champs de thé, de canne à sucre aux jardins botaniques, d’anciens volcans verdoyants aux chutes d’eau vertigineuses, des falaises du Sud où viennent s’écraser des rouleaux aux terres colorées de Chamarel…, l’Ile Maurice offre une symphonie de couleurs contrastantes et des paysages dignes des plus belles cartes de vacances !

Les animations sur Tourissimo :
Tout au long du salon, un orchestre mauricien accompagnera un groupe de danseurs de sega, danse mauricienne typique.
Des dégustations de bonbons au piment, de samossas et autres spécialités mauriciennes sont également au programme.


Coup de coeur : la St-Valentin à Tourissimo !
Puisque cette année, l’ouverture du salon Tourissimo correspond à la date de la Saint‐Valentin, de nombreux exposants mettront les amoureux à l’honneur tout au long de cette journée, avec animations et offres spéciales :
Le Centre Européen de Kiyindo Shiatsu offrira une demi‐heure de coaching aux couples se présentant ensemble, afin de leur apprendre les bases du Shiatsu.
Sur le stand de La Ferme Aventure, un concours photo insolite / glamour proposera aux couples de prendre la pose sur un lit en forme de coeur. Les participants se verront offrir le tirage de leur photo et le couple désigné gagnant par les votes sur facebook remportera un bon pour un repas en amoureux suivi d’une nuit insolite à La Ferme Aventure.
L’Hostellerie La Chenaudière mettra en jeu des offres de séjours « Nuit en Amoureux » ou « L’amour est dans l’air », valables en dehors de la période de la St Valentin. L’occasion de surprendre sa moitié avec un dîner aux chandelles, piscine, sauna, bain bouillonnant et de lui dire « je t’aime » sans date imposée.
Les Thermes d’Amélie-les-Bains ouvriront leur séjour « Escapade en amoureux » à un tarif préférentiel le jour de la St‐Valentin.
Vittel Tourisme proposera plusieurs séjours à tarifs réduits pour toute réservation entre le 14 et le 21 février 2014.
Pour des séjours réservés le 14 février, la Pension Erlerhof « Chez Karin » a préparé deux formules différentes à tarifs préférentiels pour des séjours entre le 23 mars et le 17 avril 2014.
France 4 Naturisme mettra en jeu une semaine de vacances pour quatre personnes dans l’un des 11 villages campings naturistes de France (hors période de haute saison). Un tirage au sort déterminera les gagnants.
Le jour de la St Valentin, ViaMare fera gagner une traversée maritime Italie‐Grèce pour un camping‐car et 2 personnes via la compagnie Superfast Ferries.
Le Camping-Car Club Est accordera 16€ de réduction sur l’adhésion à leur association le 14 février.
Enfin l’agence de voyages Derpart Rade offrira un cadeau‐surprise aux  femmes le 14 février.


L’arrivée remarquée du tourisme de mémoire
70ème anniversaire du Débarquement de Normandie, début du Centenaire de la Première Guerre Mondiale… 2014 est une importante année de commémorations. A cette occasion, le salon Tourissimo propose un focus sur le tourisme de mémoire et accueille l’exposition « La Grande Guerre en 3D », en
partenariat avec le Comité Départemental du Tourisme de la Meuse.
Créée par le scénographe Vasken Yéghiayan, l’exposition propose plus de 1000 clichés d’archives étonnants, images stéréoscopiques d’époque, visibles en relief à l’intérieur d’une « boîte à images » géante. Photos prises sur l’ensemble de la ligne de front entre 1914 et 1918, présentées en grand format et en 3D… les clichés dévoilent des scènes de mobilisation, du repos des soldats, de la vie des civils, d’aviation, du cessez‐le‐feu… Une approche intime du premier conflit mondial.
La Meuse compte plusieurs sites dédiés au tourisme de mémoire : Verdun et sa citadelle, le Centre Mondial de la Paix, l’ossuaire de Douaumont, la tranchée des baïonnettes, les forts, la ligne Maginot, Beaumont et les autres communes témoins.
Concept récent, le tourisme de mémoire trouve ses origines dans les pèlerinages que faisaient les familles après‐guerre en se rendant sur les champs de bataille.
Après la Seconde Guerre mondiale, l’Etat a choisi de créer des hauts lieux de la mémoire nationale, puis les collectivités ont préservé la mémoire de leur territoire en créant musées et mémoriaux. 80% d’entre eux ont ouvert après 1980, et 25% après 20001.

Le début du 21e siècle a marqué un nouvel élan pour le tourisme de mémoire.
Les acteurs des conflits disparaissant progressivement, laissant la place aux seuls lieux. C’est désormais par le tourisme de mémoire que se transmet la mémoire des conflits du 20e siècle. Destiné tant à présenter qu’à préserver des sites historiques et à permettre une compréhension globale et concrète des faits, le
tourisme de mémoire intègre une réelle dimension pédagogique.
Progressivement, des lieux chargés d’émotion et témoins de l’histoire sont devenus des lieux de visite avec une approche touristique marchande. Véritable secteur à part entière, le tourisme de mémoire génère 45 millions d’euros de chiffre d’affaires par an, attirant 6,2 millions de visiteurs, dont 45% d'étrangers.
1 Selon l’étude « Le Tourisme de mémoire en France », publiée par Atout France en Novembre 2012.



A Tourissimo, des idées pour s’évader toute l’année
Réunissant plus de 170 professionnels du tourisme, le salon Tourissimo est une mine d’informations pour préparer un grand voyage, découvrir les loisirs d’une région ou caler un petit week‐end de détente. Plusieurs professionnels permettent de réserver depuis le salon.
Parmi les nouveautés :
De nouvelles agences de voyages viennent rejoindre les habitués : Voyages Seyfritz et Voyages Schmitt, ainsi qu’un site internet, Partirou.com permettant de trouver sa destination selon ses envies, son budget, ses dates…
Plusieurs nouveaux offices de tourisme seront présents, comme celui de l’Île Maurice ou de la République tchèque. Déjà bien implantée, la représentation lorraine voit le Conseil Général des Vosges, l’office de tourisme d’Amnéville et celui de Vittel venir grossier ses rangs. De même, le sud‐est de la France voit
s’ajouter le pôle touristique Esterel‐Côte d’Azur, celui d’Aix‐en‐Provence et l’office de tourisme Provence Verte.
Si l’île Maurice semble un peu loin, d’autres destinations sont aux portes de l’Alsace. C’est le cas du Lac Majeur (Italie) et de ses environs, entre Lombardie et Piémont. A moins de 500km de Strasbourg, de multiples activités au coeur de la nature sont au programme : randonnée, escalade, sports d’eau, dégustations de spécialités gastronomiques et découvertes culturelles.
Facilement accessible par avion, Prague, capitale de la République Tchèque, est une destination à elle toute seule, pour son architecture historique et ses cent clochers. Les autres régions du pays ne sont pas en reste : thermalisme, golf, randonnée pédestre, cyclotourisme, monuments classés et plus de 200 châteaux et châteaux‐forts.

A l’honneur cette année avec les célébrations du 70e anniversaire du Débarquement, la Normandie est une terre d’histoire et également le lieu d’événements festifs.
La région foisonne de parcs, jardins, abbayes et cités remarquables, classés ou inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Bordée par la Manche et traversée par la Seine, ses paysages ont inspiré de nombreux artistes et la renommée de ses produits du terroir dépassent nos frontières.
Des châteaux de la Loire au Marais Poitevin, la Vienne est aussi le pays du Futuroscope. Entre nature et culture, de nombreuses découvertes sont au rendez‐vous, pour tous les membres de la famille ! La région offre plusieurs parcs de loisirs et animaliers ainsi que de nombreux sites patrimoniaux et une grande variété de loisirs autour de l’eau.
Enfin le Pays d’Aix, sillonné de sentiers longeant d’anciens mas transformés en hôtels ou en chambres d’hôtes atypiques, invite à randonner en famille. Son office du tourisme propose des formules « oenotourisme », pour partir à la découverte des producteurs de la région qui élèvent leurs vins de terroir dans le respect des savoir‐faire familiaux. Petit avant‐goût lors du salon !
Avec un espace de près de 250m2, la région Forêt‐Noire / Ortenau fédère cette année près de 60 exposants pour présenter les multiples possibilités de séjour dans cette région toute proche. Offices de tourisme, hôtels, auberges de montagne, établissement thermaux, parcs de loisirs, brasseries, la Forêt‐Noire vaut le détour !
Autres pays et régions fidèles à Tourissimo, l’Autriche, ainsi que l’Italie et la région d’Emilie‐Romagne, la Corse, ainsi que le Doubs seront présents.

Bien-être et détente : un programme à part entière !
Ils viennent pour la première fois à Tourissimo : le Vittel Spa en Lorraine, le Domaine Thermal Mondorf en Moselle luxembourgeoise, les Thermes Vita Classica de Bad Krozingen, ainsi que la Chaine Thermale du Soleil avec le site d’Amélie les Bains.
La détente et la sérénité pouvant également passer par des techniques de relaxation, le Centre Européen de Kiyindo Shiatsu de Strasbourg proposera des séances de massage ancestral aux multiples vertus : adieu stress, douleurs dorsales et articulaires, troubles digestifs et du sommeil !
La randonnée est également un formidable moyen de se détendre en s’évadant au coeur de la nature. Pour être sûr de toujours trouver le bon chemin, la Fédération Française de la Randonnée Pédestre, la Fédération Club Vosgien, l’association du tourisme de la Forêt‐Noire Schwarzwaldtourismus et les offices de tourisme de Corse se sont réunis à Tourissimo. En bonus, une initiation à la marche nordique.
Envie d’activités et d’hébergements insolites ? Dormir à la belle étoile à l’abri d’une bulle translucide, partir à l’aventure les pieds nus dans les Vosges, participer à un stage de survie élémentaire en pleine nature, faire du golf dans le noir ou une partie de laser game, toutes les informations seront sur le salon.

Et encore…
Toujours aussi impressionnant, l’espace consacré aux camping‐cars et véhicules de loisirs investira plus de 10 000 m². Fort de son succès, cet espace présente un large choix de camping‐cars, caravanes et autres mobile‐homes toujours plébiscités par les voyageurs épris de liberté et de grands espaces. Monter à bord de ces véhicules permet d’en découvrir les nouveautés et les innovations, et de trouver le véhicule idéal pour des vacances réussies.
À l’occasion du salon, le SIRAC et la Communauté urbaine de Strasbourg seront présent pour sensibiliser et informer les visiteurs en matière de sécurité routière ou de trafic.
L’association Autocars Anciens de France qui sauvegarde et restaure des autocars anciens exposera 2 modèles, l’un de 1954 et l’autre de 1972.


Des conférences pour imaginer ses vacances
Premier pas vers le dépaysement, les conférences proposées par les professionnels de référence dans le domaine du tourisme sont également une mine d’informations.

Vendredi 14 février 2014
11h45 Nouveautés Groupe Air France. Groupe Air France
12h45 Découverte de la Corse. Havas Voyages
14h00 Costa Croisières : Croisière Les îles grecques. Pauli National Tours
15h00 Madère, l’île aux Fleurs. Europatours LK Tours
15h45 Inde du Nord et Rajasthan, Pays des Seigneurs. Europatours LK Tours
16h30 Combiné Dubaï‐Île Maurice. Havas Voyages
17h15 Voyage vers l’Atlantide sur le MSC Fantasia. Havas Voyages

Samedi 15 février 2014
11h00 Voyage vers l’Atlantide sur le MSC Fantasia. Havas Voyages
11h45 Les 5 joyaux de la Baltique. Europatours LK Tours
14h00 Visiteurs : la Chine. Pauli National Tours
14h45 La Grande Guerre pour les enfants et les adultes.
Philippe Delestre, dessinateur de presse
15h45 Madère, l’île aux Fleurs. Europatours LK Tours
16h30 Combiné Oman‐Zanzibar. Havas Voyages
17h15 Le Vietnam et le Cambodge. Automobile Club Voyages


Dimanche 16 février 2014
11h00 Pouchkine : Croisière Moscou/St‐Petersbourg. Pauli National Tours
11h45 Voyage vers l’Atlantide sur le MSC Fantasia. Havas Voyages
14h00 Visiteurs : la Chine. Pauli National Tours
14h30 Madère, l’île aux Fleurs. Europatours LK Tours
15h15 Madère. Europatours LK Tours
16h00 Le grand tour d’Irlande, une immersion au coeur de l’Île verte.
Europatours LK Tours

Les informations pratiques
Lieu : le salon Tourissimo se tiendra au Parc des expositions de Strasbourg‐ Wacken.
Dates : du 14 au 16 février 2014
Horaires : de 10h à 19h (vendredi 14 et dimanche 16 février) - de 10h à 20h (samedi 15 février)
Tarif normal : 5 € - Tarif réduit : 4 € (pour les étudiants et les enfants de 12 à 18 ans)
Gratuit pour les personnes handicapées et les enfants de moins de 12 ans
Nouveau : Entrée gratuite le samedi 15 février de 17h à 20h
Source : Dossier presse Salon Tourissimo 2014 - Strasbourg Evénements - Terre d'Info

EN SAVOIR PLUS :

February 11 2014

Maison de l'entrepreneur - Mulhouse : 10 applis pour optimiser votre quotidien professionnel !

La Maison de l’entrepreneur vous invite à un atelier web qui présentera « 10 applications mobiles au service de l'optimisation de votre quotidien professionnel », le vendredi 21 février à Mulhouse.
Accompagné de votre compère, Monsieur Smartphone ou Madame tablette, participez à un atelier pratique ouvert aux cadres et dirigeants d’entreprises. Vous y découvrirez une série d’outils pour optimiser votre quotidien : prise de notes, dictation, synchronisation d’agenda, websocial, veille, montage vidéo, déplacements professionnels, etc. 

Atelier Web « 10 applications mobiles au service de l'optimisation de son quotidien professionnel» 21 février 2014 de 10h30 à 12h - Participation gratuite
Lieu : Maison de l’entrepreneur (11 rue du 17 Novembre - 68100 MULHOUSE)
Renseignements et inscriptions : 03 89 36 54 80 contact@maison-entrepreneur.fr
Source : Communiqué CCI de Région Alsace

EN SAVOIR PLUS :
www.maison-entrepreneur.fr

Contrat de génération: décryptage

La CCI de Région Alsace en  partenariat avec l’APEC Alsace et la Direccte Alsace organise le jeudi 20 février 2014 à Mulhouse, une matinée d’information consacrée au «Contrat de génération». 
 Favoriser l’emploi des jeunes tout en maintenant celui des salariés seniors et aider la transmission des compétences. Si le but des contrats de génération est connu, les entreprises n’y recourent pas encore assez.

AU PROGRAMME
La première heure de cette matinale (8h-9h) sera consacrée à un décryptage de la loi, avec un focus sur l’aide financière de 12 000€ accordée aux TPE et PME de moins de 300 salariés.
Pour aller plus loin, la matinée se poursuivra avec un atelier (9h30 à 12h30) : de l’obligation à l’opportunité, comment mettre en place un accord collectif intergénérationnel ?

Les CCI de Strasbourg, Colmar et Mulhouse se tiennent à la disposition des entreprises régionales pour réaliser un diagnostic de leurs besoins et leur présenter ce dispositif. 

Contrat de génération : décryptage - le jeudi 20 février 2014 de 8h à 12h30
Participation gratuite, inscription obligatoire
Lieu :
CCI Sud Alsace Mulhouse 8 rue du 17 novembre - Mulhouse
Contact : CCI de Région Alsace - Mireille HAHNSCHUTZ 03 88 76 42 40 - m.hahnschutz@alsace.cci.fr
Source : Communiqué CCI de Région Alsace

EN SAVOIR PLUS :
www.contrat-generation.gouv.fr

Sur votre agenda : La Soirée Entrepreneurs d’Alsace 2014 sur le thème «Strasbourg et Développement Économique»

A l'initiative de MS Expo organisateur  du Salon des Nouvelles Technologies et entrepreneurs de Strasbourg, une  Soirée Entrepreneurs d’Alsace 2014  sur le thème «Strasbourg et Développement Économique» est organisée le vendredi 21 Février,  à partir de 19 heures,  au Restaurant de l’Ancienne Douane 6 rue de la Douane  à Strasbourg.
 
Lors de cette soirée,  Monsieur Guy-Dominique KENNEL, Président du Conseil Général du Bas-Rhin, remettra les Trophées de l’Innovation 2013/2014 du Salon des Nouvelles Technologies et Entrepreneurs aux entreprises les plus innovantes sélectionnées par le Jury (CCI Alsace, Alsace Innovation, CAHR et BPI France) :

1er :  CRIC
Pour le développement d’une solution FullWeb de management de la Sécurité et Santé au Travail « Wsécurité » représentée par Jacky MULLER

2ème : ABW ADVANCED BUSINESS WARE   
Pour le développement d’un book commercial digital et interactif qui permet de présenter les produits de l’entreprise de manière moderne et ludique. - représentée par Didier WEISS

3ème  : SOLUTION INTERNET 
Pour le développement de la première carte de fidélité mutualisée Cloud en France dédiée aux commerces de proximité, la Carte FiMuC. - représentée par Olivier WILHELM

Comme l'innovation se conjugue avec l’Économie, il nous a  également paru évident  de donner la parole à des candidats à la Mairie de Strasbourg, sensibles aux problématiques de l'entreprise et de l'innovation.
Ils vous donneront leur vision sur le développement économique de Strasbourg et sa région.

Fabienne KELLER , Sénatrice du Bas-Rhin,
Catherine TRAUTMANN, Vice-présidente de la Communauté Urbaine de Strasbourg en charge du développement économique, Ancienne Ministre de la Culture et de la Communication
Représentera Roland RIES
François LOOS - Vice Président du Conseil Régional en charge de la compétitivité régionale, Ancien Ministre de l’Industrie, Ancien Ministre de Commerce Extérieur

AU PROGRAMME DE CETTE SOIRÉE :

19h00 : Accueil et présentation des partenaires. Lancement du 8ème Salon des Nouvelles Technologies  et Entrepreneurs 2014
19h30 : Remise des Trophées de l’Innovation 2013/2014
20h00 : Strasbourg  et développement économique
20h30 : Cocktail dînatoire et surprise…
Confirmation obligatoire avant le 14/02/14 par mail à dorisfilippi@strasbourg-salonentreprise.com
Source : Communiqué Salon des Nouvelles Technologies et Entrepreneurs

EN SAVOIR PLUS :
MS.Expo - 2 rue des vignes - 68240 SIGOLSHEIM
Tél: +33 (0)3.89.47.80.66 Portable: 00.33 (0)6.72.81.23.94
http://www.salon-entreprises.com/

February 08 2014

L'Alsace, prête à décrocher la French Tech !

Le 7 février dernier , Rhénatic le pôle TIC alsacien à annoncé le lancement d’une candidature rhénane au label French TECHK
L'Alsace, prête à décrocher la French Tech !

Le projet gouvernemental des Quartiers numériques a muté pour donner naissance à la French Tech, un label valorisant les territoires numériques français pour faciliter leur développement, national et international. Depuis le 2 février 2014, les candidats peuvent déposer leur dossier auprès du Ministère de Fleur Pellerin, car un nombre restreint obtiendra la French Tech. Une opportunité de faire rayonner le dynamisme TIC du territoire alsacien que le pôle de compétences Rhénatic ne compte pas laisser passer. Focus sur une candidature qui a des atouts de taille pour faire la différence.  

L’Alsace, un territoire numérique par essence
Les entreprises du numérique sont réparties aux 2/3 sur le Bas Rhin (essentiellement au niveau de Strasbourg) et pour 1/3 sur le Haut Rhin (essentiellement autour de Mulhouse). La CCI Région  Alsace dénombre 1800 entreprises TIC qu'il faut plus vraisemblablement ramener à 800, en éliminant la téléphonie et les entreprises sans salariés. 65% de ces entreprises comptent moins de 5 salariés. Cette répartition au niveau géographique et en effectif se retrouvent dans Rhénatic dans les mêmes proportions.
Le secteur a su montrer à maintes reprises l’implication des entreprises dans la recherche et la structuration d’une véritable dynamique vers un écosystème performant. En ce sens, les chefs d'entreprises ont clairement la maturité qui leur permet d’affirmer qu'un environnement performant permettra plus facilement à leurs entreprises de se développer.

Une cohérence régionale forte
La recherche de cet écosystème passe par la mise en relation de l'ensemble des acteurs nécessaires au développement et à la croissance des entreprises : Universités pour la formation et la recherche (UDS/UHA), Animateurs du numérique (Alsace DIGITALE, Webavardes), Incubateurs (e.nov Campus, SEMIA), Innovation (Alsace Innovation, ADEC), Entreprises (CCIrA), Développement des entreprises (Rhénatic), collectivités (M2A, CUS, Région Alsace).
Début 2014, nous pouvons constater que chacun des acteurs a trouvé sa place. Le fonctionnement en réseau des entreprises TIC en Alsace a considérablement été accompagné par la Région Alsace, qui a notamment labellisé Rhénatic pôle de compétence en 2007. Aussi, les chefs d'entreprises ne ressentent pas la dynamique TIC comme liée à une agglomération, mais bien plutôt comme l’expression de la dynamique d’un territoire, régional, en lien avec la CUS et la M2A.

  La French Tech... «Un projet pour les entreprises et par les entreprises!»
La French Tech est assurément une nouvelle possibilité de développement pour faire rayonner le territoire en national certes, mais à l’international également. Ces enjeux sont bien compris, car il s'agit pour les entreprises de pouvoir regrouper toutes les forces sur le territoire pour permettre d'imaginer évoluer dans les TICs de demain (Esanté, BigData, Energies, Objets connectés, Impression 3D).
 Pour pouvoir être sur ces marchés, il faudra un territoire qui soit en mesure de présenter les outils nécessaires (les ingrédients). Si il venait à manquer des éléments, le développement sur ces technologies ne se fera pas en Alsace et nous raterons une occasion de créer de la valeur et des emplois sur le territoire. Les entreprises devront alors rester sur leurs thèmes traditionnels (logiciel de gestion, web, services) ou partir pour profiter de la dynamique d'autres territoires.


 
La French Tech c'est vous par frenchtech


Un projet pour l’avenir
Au delà des forces et faiblesses de notre territoire, il convient de prendre en compte son potentiel humain et la qualité des acteurs en présences. L'approche de Rhénatic est de sensibiliser et de coordonner l'ensemble des acteurs du numérique pour construire un projet fédérateur et ambitieux qui tiendra compte des spécificités régionales. La force de cette approche réside en la mobilisation autour d'un projet commun des acteurs qui font aujourd'hui le numérique en Alsace : l'université pour la formation et la R&D, les collectivités, les autres clusters, les stratégies de financement et de développement et surtout un tissu économique volontaire et acteur du devenir des TIC sur le territoire alsacien, sur la CUS et le M2A. Il faudra le coordonner avec l'ensemble des acteurs du numérique en y incluant nos voisins Allemands et Suisses qui interagissent avec notre territoire, et qui font la particularité de l'Alsace.
L'objectif est clairement de travailler sur l'ensemble des mécanismes de création de valeur au niveau numérique, pour créer un processus vertueux qui renforcera notre filière. Comment ? En activant et fédérant aujourd'hui les mécanismes permettant d'être un territoire de premier plan sur les TIC. En ce sens et si l’objectif est atteint, il y aura des gains pour l'ensemble des acteurs du projet (rayonnement du territoire, attractivité économique, création d'emploi). Dans le cas contraire, cela peut conduire à un retard difficilement rattrapable.
Cela se passe maintenant, et les choix que nous ferons dans les prochains jours écriront le paysage TIC alsacien de la prochaine décennie.
Source : Communiqué de Presse Rhenatic


 EN SAVOIR PLUS 

French Tech - le dossier de présentation
http://www.redressement-productif.gouv.fr/l-initiative-quartiers-numeriques-devient-la-french-tech

http://www.rhenatic.eu/

February 07 2014

Baromètre de Conjoncture Alsace N° 5 : Les chefs d’entreprises alsaciens demeurent optimistes !

Le 6 février dernier, un point presse de présentation du Baromètre de Conjoncture Alsace N° 5 (février 2014)  se déroulait à la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin.
En  introduction des résultats de ce Baromètre de Conjoncture pour le premier semestre 2014, le discours de Jean-Louis HOERLEPrésident de J la CCI de Région Alsace :

«  Nous vous présentons les  résultats de notre Baromètre de conjoncture pour le premier semestre 2014. Un outil que la CCI de Région Alsace a créé en 2011,  pour collecter, deux fois par an, l’opinion des chefs d’entreprises alsaciens sur la conjoncture.
Nous posons des questions tous les 6 mois à plus de 1000 chefs d’entreprises  représentatifs des 62000 entreprises du commerce, de l’industrie et des services de note région.
Comment imaginent-ils l’évolution de leur carnet de commande, de leur chiffre d’affaires, de leur rentabilité, de leur trésorerie ?
Est-ce qu’ils ont des projets d’investissements ?
Ont-ils l’intention de recruter ou de limiter leurs effectifs ?

Avec près de 70 conseillers de la CCI de Région Alsace sur le terrain, nous avons une vision assez précise des préoccupations des entreprises.  
Mais nous avons aussi besoin de ce regard global sur l’état d’esprit de nos entrepreneurs, sur la manière dont ils se projettent dans l’avenir. C’est le but de notre baromètre de conjoncture semestriel."

Quelles sont les grandes tendances de ce baromètre (premier semestre 2014) ?
« Je donne deux axes qui seront détaillés ensuite :
  • Premièrement, nous constatons que les prévisions des chefs d’entreprises pour le second semestre 2013, se sont réalisées. Elles ont parfois même dépassé les prévisions, notamment en ce qui concerne l’évolution des emplois, même si la situation financière des entreprises alsaciennes, reste préoccupante.
  • Deuxièmement, nous voyons que les dirigeants d’entreprises alsaciens continuent à miser sur une amélioration de leur activité ou sur une hausse de leurs effectifs au premier semestre 2014. Toutefois, ils demeurent pessimistes concernant leur trésorerie.
Ce que montre ce  baromètre, c’est que nos entrepreneurs ne sont pas pessimistes quant à la capacité de leur entreprise à se développer et à vendre son savoir-faire."

Mais nos chefs d’entreprises ont le sentiment d’avoir des handicaps !
"Les entreprises alsaciennes, et plus largement les entreprises françaises doivent surmonter 3 handicaps dans la cours à la compétitivité :
  • Premier handicap : l’extraordinaire complexité administrative et normative dont nous sommes devenus les champions du monde. J’espère que le « choc de simplification », du gouvernement va permettre le plus rapidement possible à ns entreprises de se consacrer à leur fonction première : produire des biens et des services et non des formulaires. 
  • Deuxième handicap : un insupportable climat d’instabilité fiscale et sociale qui brouille la visibilité des entreprises. On invente sans cesse de nouvelles mesure qui sont modifi »es, adaptées, accentuées, reportées, remplacées ou annulées… Il faut à tout prix arrêter cela. C’est important pour nos entreprises, mais aussi un frein rédhibitoire pour les entreprises étrangères quui envisagent de s’implanter en France.
  • Enfin le troisième handicap, et non le moindre, c’est l’augmentation des prélèvements fiscaux pesant sur les entreprises et les consommateurs. Le gouvernement doitt absolument engager son chantier de mise à plat discale pour ramener les charges fiscales et sociales à un niveau compatible avec le développement des entreprises et de notre économie. " ...
"L’Étude annuelle « Paying  taxes 2014 » publiée par la Banque mondiale qui compare les régimes fiscaux de 189 pays, classe la France parmi ls pays qui taxent le plus leurs entreprises au monde.
Nous appliquons à nos PME un taux d’imposition global de 64,7% dont 51,7% pour les charges sociales alors que la moyenne mondiale s’établit à 43,1% et la moyenne européenne à 41,1%.
Ce n’est pas étonnant d’arriver à ce niveau de charges sociales lorsque l’on constate que sur une fiche de paie allemande, il y a 6 lignes et sur une fiche de paie française, une trentaine. 
Vous voyez que nous avons de réelles marges de manœuvre pour réaliser de vraies simplifications… et surtout des économies."...
" Il ne faut pas non plus oublier, qu’à proximité de nous, les économies suisse et allemande, s’en sortent très bien. Notre situation n’est pas une fatalité et il est urgent de redonner aux entreprises les capacités de créer de la richesse et de l’emploi.
Çà marche, il n’y a qu’à regarder chez nos voisins, et c’est le levier de la croissance avec un cercle vertueux qui s’en suit : nouveaux emplois, augmentation de la consommation, assainissement de la trésorerie des entreprises, capacité de développement et d’innovation, meilleure compétitivité en France
J'espère que nous verrons des signes positifs de ces changements en 2014 !
Je passe la parole à ceux qui ont réalisé cette enquête cd conjoncture. Elle va vous monter que nos 62000 dirigeants d’entreprises alsaciens sont toujours prêts à se battre. Ils n’attendent qu’une chose : que l’environnement devienne plus propice à leurs affaires ! " ...


LE BAROMÈTRE DE CONJONCTURE ALSACE N° 5  : CE QU''ON PEUT RETENIR !

1. VUE D'ENSEMBLE :

La situation des entreprises alsaciennes a semblé s’améliorer au 2ème semestre 2013. Si les indices d’évolution (soldes des avis à la hausse - avis à la baisse) sont restés négatifs pour la plupart des indicateurs, ils ont néanmoins tous augmenté depuis le semestre précédent.
En ce sens, les chefs d’entreprises sont un peu plus nombreux à se déclarer satisfaits de leur chiffre d’affaires ce semestre (35 %), tandis que 41 % d’entre eux l’estiment moyen / normal. Environ 1/4 des répondants jugent quant à eux la situation au 2ème semestre faible ou fragile pour l’ensemble des indicateurs d’activité et/ou financiers (26 %).
En comparant les évolutions à la hausse prévues lors de la dernière enquête et les hausses enregistrées sur le 2èmesemestre 2013, on constate que la réalité est relativement conforme aux prévisions des chefs d’entreprises, voire meilleure pour certains indicateurs, notamment les effectifs.

Quant aux prévisions concernant le début d’année 2014, les chefs d’entreprises alsaciens demeurent optimistes, comme lors des précédentes enquêtes : tous les indices d’évolution s’améliorent et deviennent positifs, à l’exception de la rentabilité.



2. PRÉVISIONS POUR LE 1ER SEMESTRE 2014 :

Bien que les prévisions optimistes soient rarement suivies de constats positifs, cela n’empêche pas les chefs d’entreprises de continuer à miser sur une amélioration de leur activité ou sur une hausse de leurs effectifs.
Toutefois, ils demeurent plus pessimistes concernant les aspects financiers liés à la trésorerie pour le 1er semestre 2014 : l’indice reste négatif, malgré une nette amélioration.


Enfin, lorsqu’on les interroge sur l’évolution de l’environnement de leur entreprise pour le début de l’année 2014, les avis sont nettement plus positifs qu’au semestre précédent : ils sont 36 % à l’estimer plutôt ou très favorable (+ 5 points), et presque autant à le juger ni favorable ni défavorable (37 %, soit + 2 points).
Seuls 27 % d’entre eux pensent qu’il sera plutôt ou très défavorable (- 7 points).




3. L'IMPACT DES DIFFÉRENTES MESURES FISCALES SUR LA CROISSANCE

Quand on interroge les chefs d’entreprises alsaciens sur l’impact des mesures fiscales sur l’économie française, lahausse du taux de la TVA est particulièrement pointée du doigt : deux tiers des dirigeants estiment qu’elle aura un effet négatif sur la croissance de l’économie française (65 %). En revanche, le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et pour l’Emploi (CICE) est la mesure qui récolte le plus d’avis favorables, avec près d’1/4 des répondants.
Mais d’une manière générale, la majorité des chefs d’entreprises jugent que des mesures fiscales comme la création d’un PEA-PME ou le CICE n’auront aucun effet sur la croissance (respectivement 73 % et 64 %). Il en est de même pour le dégel du barème de l’impôt sur le revenu (62 %), qui aurait un effet négatif selon 23 % des répondants.


Si l’on regarde les résultats par secteur d’activité ou tranche d’effectifs, on constate que :
- Comparativement à la tendance régionale, les entreprises de 50 salariés et plus s’attendent davantage à des effets positifs engendrés par la création d’un PEA-PME (41 %) et la mise en œuvre du CICE (47 %).
- Par ailleurs, les chefs d’entreprises de l’industrie sont, en proportion, plus nombreux à juger que la création d’un PEA-PME, ainsi que le CICE impacteront positivement la croissance de l’économie française (respectivement 27 % et34 %).
- Parallèlement, la proportion de dirigeants d’entreprises estimant que la hausse de la TVA aura un effet négatif est plus forte dans la construction et les commerces (respectivement 73 % et 69 %).
Selon les chefs d’entreprises alsaciens, le passage du taux normal de la TVA de 19,6 % à 20,0 % et du taux intermédiaire de 7,0 % à 10,0 % au 1er janvier 2014 aura des conséquences sur l’activité économique.
Plus de la moitié des entreprises en Alsace prévoient de répercuter la hausse du taux de TVA sur le prix de leurs produits et services : soit intégralement (45 %), soit en partie (12 %).
Toutefois, 1/3 des entreprises n’envisagent pas cette action


Ainsi, la principale conséquence de la hausse du taux de TVA, partagée par 92 % des dirigeants alsaciens,
est une augmentation des prix à l’échelle nationale.
Par ailleurs, la grande majorité des répondants estiment que cette mesure n’impactera pas l’accroissement de la compétitivité et des investissements de leur entreprise. Elle ne permettra pas non plus le développement des exportations ou l’augmentation des effectifs et des salaires nets dans les entreprises.

 Source : Baromètre de Conjoncture Alsace N° 5 - Février 2014


PACTE DE RESPONSABILITÉ

 Il est à noter que ce Baromètre de Conjoncture Alsace N° 5 de février 2014 n'intègre pas dans ses variables,  des nouvelles dispositions (plus récentes) du Pacte de responsabilité avec les entreprises, qui vise à alléger le coût du travail pour permettre aux patrons d'embaucher.
Le processus d'allègement des charges engagé en novembre 2012 avec le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) se poursuit avec la fin des cotisations familiales pour les entreprises. 

La part payée par l'employeur pour les cotisations familiales est aujourd'hui de 35 milliards d'euros.   
Raison  supplémentaire  pour que les entreprises alsaciennes retrouvent de la marge" et donc embauchent en 2014 ?
 
 




 EN SAVOIR PLUS :
 
Télécharger le Baromètre de Conjoncture Alsace N° 5
www.alsaeco.com/observatoires/conjoncture-alsacienne

February 06 2014

TMT Prédictions : Les 10 grandes tendances qui marqueront l’année 2014 !


Mercredi 5 février dernier, la Communauté Urbaine de Strasbourg accueillait dans ses locaux, Duncan Stewart, directeur du centre de recherche TMT de Deloitte Canada venu présenter devant un parterre de personnalités du monde économique alsacien et de journalistes, les résultats de l'étude  «TMT Predictions 2014».
Cette conférence était organisée en collaboration avec la CCI Alsace, Rhénatic, la Communauté Urbaine de Strasbourg et l’Université de Strasbourg.
 «TMT Predictions»  du 5 février dernier ont  ainsi dévoilé les principales tendances 2014 de l’étude internationale de Deloitte sur les grandes tendances du secteur des Technologies, Médias et Télécommunications (TMT).
Pour rappel, cette étude a été réalisée à l’échelle mondiale sur la base d’entretiens approfondis menés auprès de clients, d’analystes sectoriels, de dirigeants de leaders mondiaux du secteur et de plus de 8 000 professionnels de Deloitte investis dans le secteur des TMT.
L’étude revient de façon détaillée sur certaines tendances dont nous avons pu voir l’émergence récemment. 

Duncan Stewart, Directeur du centre de recherches international TMT de Deloitte, prévoit notamment que le marché  des accessoires connectés devrait générer 3 milliards de dollars cette année, tiré par l’intérêt du grand public pour les lunettes, montres et bracelets fitness intelligents. 
Les smartphones, produits phare du marché électronique grand-public, arrivent, eux, à saturation auprès de la plupart des classes d’âge. 

En 2014, les usages devraient connaître une forte augmentation mais chez les plus de 55 ans seulement. 2014 devrait d’ailleurs être l’année des baby-boomers qui génèrent de nouveaux enjeux et de nouvelles opportunités (notamment comment inciter la génération des baby-boomers à utiliser d’autres fonctions de leur smartphone que l’appel téléphonique).

Les 10 grandes tendances qui marqueront l’année 2014 :

Les 10 grandes tendances qui marqueront l’année 2014 
1. Accessoires connectés : les lunettes en ligne de mire
10 millions d’accessoires connectés devraient se vendre en 2014 pour générer près de 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Les lunettes connectées devraient se vendre à quatre millions d'unités, avec un prix de vente moyen de 500 dollars. Pour les bracelets fitness et les montres intelligentes, il faudra probablement tabler sur six millions d'unités vendues, avec un prix moyen de 160 dollars. Un marché lucratif, des opportunités importantes, dans la relation patient-médecin par exemple mais des prévisions prudentes compte tenu des incertitudes qui pèsent encore sur ce marché notamment d’un point de vue légal. Sera-t-on autorisé à porter ces lunettes pour conduire ?

2. Le plateau des ventes d’équipements électroniques
Les smartphones, tablettes, PC, télévisions et consoles de jeu devraient enregistrer des ventes dépassant les 750 milliards de dollars en 2014, soit 50 milliards de dollars de plus qu'en 2013. Et si l'on compare les ventes de tous ces appareils aux chiffres de 2010, la hausse est supérieure à 100 %. De fait, depuis 2003, ces cinq produits affichent une croissance insolente. Si la croissance d'année en année a connu d'importantes fluctuations, allant de +27 % en 2010 à - 3 % en 2009, le taux de croissance annuel moyen (TCAM) sur 5 années consécutives pour l'ensemble de ces cinq catégories s'est toujours situé dans la fourchette des 6-12 % sur une période de dix ans. Que va-t-il se passer dans un avenir immédiat ? Deloitte anticipe un tassement de la croissance et si les ventes ne faibliront pas, leur croissance tournera au ralenti et celles-ci ne dépasseront pas les 800 milliards de dollars par an.

3. Le meilleur reste à venir pour les cours en ligne 
D’ici à 2014, Deloitte prévoit une hausse de 100 % des inscriptions aux MOOCs (Massive Open Online Courses) comparé à 2012 avec plus de 10 millions de cours en ligne. En revanche, peu d’inscrits vont jusqu’au bout et valident les cours, ce qui explique que les MOOCs ne représenteront que 0,2 % des cycles complets d’études en 2014. La rupture du marché actuel de l’enseignement supérieur n’est pas pour 2014, ni après, car le jeu n’est pas à somme nulle avec l’enseignement traditionnel. Mais les MOOCs pourraient représenter jusqu’à 10% des cours dispensés dès 2020 notamment dans le cadre de la formation continue ou pour ceux qui n’ont pas accès à l’enseignement traditionnel pour des raisons financières ou géographiques.

4. Une année premium pour les droits de retransmissions sportives
Le sport et la TV sont symbiotiques, les grands évènements sportifs sont un des moyens pour les chaînes d’accroitre leur base d’abonnés et générer des revenus publicitaires à grande échelle.
C’est pourquoi, le montant des droits de retransmission des grands événements sportifs devrait encore croître pour atteindre 24,2 milliards de dollars soit une progression de 14% par rapport à 2013 (environ + 2,9 milliards de dollars), portée par la signature de nouveaux accords avec plusieurs ligues européennes de football et ligues sportives nord-américaines. Cette croissance à double chiffre est à comparer aux 5 % de croissance enregistrée en moyenne entre 2009 et 2013. Et elle devrait probablement dépasser les hausses de recettes prévues pour les chaînes de télévision payante dans le monde en 2014. Toutes disciplines et tous pays confondus, les droits agrégés de retransmission devraient avoisiner les 35 milliards de dollars en 2014, dont environ 70 % pour la catégorie premium. En parallèle, les chaînes devront également accroître leurs investissements dans de nouvelles technologies pour améliorer la qualité de la diffusion, développer de nouveaux formats.

5. La télévision payante, ce nouvel eldorado
Contrairement à toutes les prévisions qui depuis 10 ans annoncent que de nombreux abonnés vont mettre fin à leur abonnement à des chaînes payantes, Deloitte prévoit que d’ici la fin 2014, près de 50 millions de foyers dans le monde auront souscrits à deux abonnements ou plus de télévision payante, soit environ 5 milliards de dollars de recettes. Dix autres millions de foyers auront accès à une offre premium dans le cadre de leur abonnement à un autre service, tel que l'Internet haut débit. La plupart des foyers disposeront d’un service de type plateforme de TV payante et un SVOD (vidéo à la demande par abonnement) moins cher mais qui complètera leur offre de contenu. 10 % d’entre eux auront même de multiples abonnements, avec trois fournisseurs ou plus. D’ici à la fin 2015, cette part pourrait s’élever à 20 % sur certains marchés, alors qu’un nombre croissant de propriétaires de droits rendront accessibles leur contenu via la VOD (vidéo à la demande) et tout cela sera rendu possible par des débits de plus en plus importants.

6. SMS versus messagerie instantanée (MIM) ou la valeur contre le volume
En 2014, les MIM (messagerie instantanée sur mobile) représenteront plus du double du volume (50 milliards par jour) des messages envoyés par SMS. Mais les SMS devraient engranger plus de 100 milliards de dollars de revenus en 2014, soit environ 50 fois les recettes agrégées de tous les services MIM en 2014. C’est à partir de 2017 que les recettes issues des SMS devraient commencer à ralentir. Question pour les opérateurs : doivent ils encourager leurs abonnés à adopter les MIM pour capter une partir de la valeur à travers les forfaits haut débit ?

7. Les phablets ont encore de beaux jours devant elles, mais le pic est à l’horizon
Les phablets, ces smartphones à l’écran compris entre 5 et 6,9 pouces, représenteront un quart des ventes de smartphones, soit 300 millions d’unités en 2014. C’est le double du volume enregistré en 2013, et dix fois plus qu’en 2012. Les recettes générées par les phablets devraient se chiffrer à 125 milliards de dollars, avec un prix moyen de vente de 415 dollars, soit environ 10 % de plus que les smartphones dans leur ensemble. Mais cet élan devrait rapidement retomber pour se tasser en 2014 ou 2015 et plafonner à 30-40 % du marché global des smartphones.

8. e-consultations : une nouvelle relation patient-médecin 
En 2014 il y aura dans le monde 100 millions de consultations virtuelles, permettant une économie de 5 milliards de dollars si on compare leur coût aux consultations traditionnelles. Ce nouveau type de consultation affichera ainsi une progression de + 400 % comparé aux niveaux de 2012. Ce phénomène restera néanmoins très américain dans un premier temps (75 millions de consultations virtuelles en Amérique du Nord, soit 25 % du marché potentiel).

9. Smartphone : la génération des plus de 55 ans
En 2014, la pénétration des smartphones connaitra un bond auprès des plus de 55 ans. Celle-ci passera de 25% en 2013 à 45-50% en 2014 et l’écart avec les 18-54 ans (70%) sera négligeable en 2020. Même s’ils s’équipent, les plus de 55 ans devront faire évoluer leurs usages vers la data, vraie opportunité pour les opérateurs et véritable challenge pour les utilisateurs ! Deloitte prévoit qu’environ un quart des plus de 55 ans ne téléchargera aucune application en 2014.

10. La mobilité tout terrain grâce à des appareils ultra-robustes pour 250 dollars
Le prix d’entrée des smartphones robustes destinés à des professionnels sur le terrain (ex : livraison de colis, dépannage) devrait descendre à 250 dollars, avec une augmentation des ventes de 50% sur ce segment de marché, soit 10 millions d’unités supplémentaires vendues par rapport aux 21 millions d’unités vendues en 2013. Cette tendance, vue comme un facteur de productivité, est rendue possible par la baisse des prix des composants et la plus grande robustesse des terminaux qui résiste désormais à des usages intensifs dans toutes les situations.
Source : Communiqué http://www.deloitte.com

EN SAVOIR PLUS
 http://www.deloitte.com/view/fr_FR/fr/index.htm

February 05 2014

Sur votre agenda : Le Salon de l'Habitat de Strasbourg du 4 au 7 avril 2014 !

Le printemps est souvent la saison de tous les projets dans la maison : construction, travaux d’extension ou de façade, choix d’une solution énergétique plus respectueuse de l’environnement… 
Que l’on soit plutôt rénovation ou aménagement, déco ou jardinage, la belle saison nous fait revisiter nos intérieurs !

Le Salon de l’Habitat, qui se tiendra au Parc des expositions de Strasbourg du 4 au 7 avril prochain, confirme cette tendance. Le visiteur y piochera de nouvelles idées, découvrira les dernières nouveautés et appréciera les conseils des exposants dans tous les domaines de la maison.

Le Salon de l’Habitat de Strasbourg consacrera cette année une attention toute particulière à la rénovation énergétique des bâtiments. Outre la présence de professionnels du secteur – artisans, industriels, organismes d’informations – le salon proposera aux Strasbourgeois de visiter la très instructive exposition Eco‐Home : quatre petites maisons, illustrant chacune le style d’habitat, de décoration et, surtout, d’isolation, de quatre périodes architecturales bien différentes. Ces maquettes, très pédagogiques, offrent aux visiteurs l’occasion de comprendre la façon d’isoler au mieux son logement, que l’on habite une maison alsacienne du 19ème siècle, une maison des années 1930, 1950 ou 1970.

Succès de ces dernières années, le Salon de l’Habitat fera bien sûr toujours la part belle à la construction Bois. Là encore, la présence d’exposants et d’experts en ce domaine, d’exemples d’aménagements intérieurs et extérieurs, de charpentes et d’ossatures bois, permettront à chacun d’envisager sa construction ou sa rénovation avec ce matériau particulièrement performant et chaleureux.

A noter que le Palmarès Régional Maisons Bois, organisé en partenariat avec FIBOIS Alsace, sera, comme chaque année, remis sur le salon. Les visiteurs pourront d’ailleurs, comme les professionnels, voter pour le projet de leur choix présenté au sein d’une grande exposition.

Le Salon de l’Habitat demeure enfin le lieu privilégié pour découvrir les offres des spécialistes de tous les domaines de la maison, des fenêtres à la filtration d’eau en passant par les
piscines et les stores…

Le Salon de l’Habitat de Strasbourg : une source d’inspiration et le point de départ pour la réalisation de tous les projets pour la maison !
Source : Communiqué de presse- Salon de l'Habitat Strasbourg - Terre d'Info 


Infos pratiques
Salon de l'Habitat à Strasbourg, du vendredi 4 au lundi 7 avril 2014
Horaires : De 10h à 19h. Nocturne le samedi jusqu’à 21h.
Tarifs d’entrée : Plein tarif : 5 €. Tarif réduit : 4 € (jeunes de 12 à 16 ans, IRCOS et étudiants)
Gratuit le samedi de 17h à 21h. Gratuit pour les moins de 12 ans. Restauration sur place.
Site internet : www.salonhabitat‐strasbourg.com

Partenariat ADIRA - Conectus Alsace : Mettre les investissements de Conectus Alsace au service des entreprises du territoire !

L’Agence de développement économique du Bas-Rhin (ADIRA) et la Société d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT Conectus Alsace) ont signé le 4 février dernier, un accord de partenariat visant à stimuler l’innovation et la croissance des entreprises alsaciennes à partir de la recherche publique.
L’ADIRA œuvre depuis plus de 60 ans auprès des entreprises du territoire et a su construire, dans la durée, un lien de confiance et de proximité avec ces entreprises.
Conectus Alsace est en charge du transfert de technologies pour l’ensemble des laboratoires de recherche publique en Alsace, et dispose de capacités d’investissement pour la « maturation des technologies », afin d’en démontrer la performance, et de réduire le risque relié à leur adoption par une entreprise.

L’ADIRA et Conectus Alsace ont décidé de renforcer leur coopération et de signer un accord de partenariat, d’une durée de trois ans, qui s’organise autour de trois principaux axes :

1. Mobiliser les compétences des laboratoires et les ressources financières de Conectus Alsace au bénéfice de la compétitivité des entreprises alsaciennes
Au travers d’une démarche conjointe et individualisée, l’ADIRA et Conectus Alsace iront à la rencontre d’entreprises, dans une filière donnée, pour cerner leurs enjeux et besoins d’innovation. Sur cette base, Conectus Alsace lancera des appels à projets au sein des laboratoires, de sorte à identifier des projets en capacité à répondre à ces besoins.
Ces projets pourront par la suite bénéficier d’un investissement en maturation de Conectus Alsace, afin de démontrer la performance de l’innovation, de faciliter son industrialisation, et de réduire les risques liés à son adoption. L’entreprise pourra, de son coté, bénéficier du programme de « co-conception » en maturation de Conectus Alsace, un dispositif unique pour faciliter l’accès des PME aux technologies innovantes. Par ce
biais, l’entreprise sécurise son accès à une technologie source potentielle de compétitivité au cours du projet de maturation, sans porter ni risque financier ni risque technique.
À l’issue du projet, l’entreprise pourra décider d’adopter cette technologie, et bénéficiera alors d’un dispositif simple et rapide pour le transfert de la technologie, Conectus Alsace étant le seul interlocuteur.
Les partenaires entendent ainsi contribuer à « inverser » la dynamique du transfert de technologie : plutôt que d’avoir une « solution » (la technologie) qui « cherche son problème », on part du problème de l’entreprise, et on tente de développer une solution.

2. Construire une offre lisible à destination des entreprises
Afin d’offrir aux entreprises une offre complète des savoir-faire dont dispose la recherche publique alsacienne, Conectus Alsace a développé Conect’Labs, un référentiel intéractif unique qui propose :
- Des technologies différenciantes, source d’avantages compétitifs pour les entreprises ;
- Une « offre » claire et lisible des capacités de recherche alsaciennes avec les applications industrielles ; 
- Les plateformes technologiques et gros équipements accessibles aux entreprises, ainsi que leurs caractéristiques et capacités.

3. Coordonner les actions
Grâce à la mise en place d’une offre lisible et compréhensible, Conectus Alsace et l’ADIRA travailleront de concert. Conectus Alsace fournira à l’ADIRA les informations sur les savoir-faire pour un secteur industriel identifié, dans le cadre des activités de prospection et de visites d’entreprises par l’ADIRA. Conectus Alsace répondra en lien avec l’ADIRA aux demandes particulières émanant des entreprises intéressées à disposer d’une meilleure visibilité sur ce que la recherche publique alsacienne peut leur apporter. L’ADIRA appuiera Conectus Alsace pour relayer l’information et identifier des entreprises du Bas-Rhin susceptibles de s’impliquer dans les projets d’investissement en maturation conduits par Conectus Alsace.

 « La concrétisation de ce partenariat est l’illustration de notre volonté d’ancrer nos activités dans le territoire, et de mobiliser les capacités de recherche des laboratoires alsaciens, et les capacités d’investissement de Conectus, au bénéfice de la compétitivité de nos entreprises, souligne Nicolas Carboni, Président de la SATT Conectus Alsace. Au travers de ce partenariat, nous souhaitons également expérimenter une nouvelle approche, afin de partir des problématiques de nos entreprises pour identifier – et financer – des projets de maturation en capacité à apporter une solution », souligne Nicolas Carboni.

« Forte de ses 60 ans d’expérience dans le développement économique, l’ADIRA dispose d’une connaissance fine des entreprises du Bas-Rhin. Il nous paraît indispensable de renforcer les liens entre les entreprises et notre territoire en leur donnant un accès facilité à toutes les compétences de recherche en Alsace. Le partenariat avec Conectus Alsace permettra de renforcer les synergies entre la recherche publique et les entreprises pour lesquels de nombreux outils financiers existent par ailleurs », conclut Guy-Dominique Kennel, Président de l’ADIRA.
Source : Communiqué de presse ADIRA - Conectus Alsace



EN SAVOIR PLUS :

SATT CONECTUS ALSACE
Conectus Alsace, en quelques mots - www.satt.conectus.fr
Conectus Alsace fut la première SATT (Société d’Accélération de Transfert deTechnologies) à voir le jour en France dans le cadre de l’Appel à Projets du Programme des Investissements d’Avenir. Financée à 100% par l’Etat sur le Fonds National de Valorisation dont l’opérateur est l’Agence Nationale de la Recherche, elle opère sous statut de droit privé, avec pour actionnaires : l’Université de Strasbourg, le CNRS, l’Université de Haute-Alsace, l’Inserm, l’INSA de Strasbourg, l’ENGEES et la Caisse des Dépôts et Consignations qui porte la participation de l’Etat. Ses activités s’organisent autour de l’investissement dans la propriété intellectuelle, la maturation des technologies et le licensing, ainsi qu’autour de la vente de prestations de services dans le domaine de la recherche partenariale et du transfert de technologies.

ADIRA - Agence de développement économique du Bas-Rhin - www.adira.com
L'ADIRA, Agence de développement économique du Bas-Rhin est née en 1950. Financée à 91,2 % par le Conseil Général du Bas-Rhin, elle est l'outil des collectivités alsaciennes pour le développement économique des territoires et des entreprises dans le Bas-Rhin.
Son action couvre plusieurs missions : l'accompagnement des entreprises industrielles et du tertiaire supérieur dans le Bas-Rhin, la prospection en France et l'implantation de nouvelles activités venant de France et de l'étranger, le conseil aux élus pour le développement économique des territoires et l'animation des réseaux économiques, la veille économique et la communication.
En 2013, elle a détecté et suivi 427 nouveaux projets, dont 143 ont abouti, permettant la création et le maintien de 2 275 emplois et représentant environ 353 millions d'euros d'investissements.

Les actions de l’ADIRA
- Accompagner les entreprises bas-rhinoises et agir en facilitateur de leur développement ;
- Mener des actions en faveur de la diffusion de l'innovation et de pratiques innovantes ;
- Servir d’interface entre les entreprises et les collectivités locales, les élus et les services de l’État ;
- Assister les collectivités locales dans leurs réflexions stratégiques économiques
- Développer et animer des réseaux économiques ;
- Accompagner les "Grands comptes" ;
- Prospecter pour détecter de nouvelles implantations ;
- Accompagner les mutations économiques et situations sensibles ;
- Promouvoir et animer des réseaux transfrontaliers.

QUELQUES CHIFFRES :


 Source Image : CP Adira - Conectus Alsace





February 04 2014

Coup de Pouce d'Alsagora à "La Bienveillante", un projet strasbourgeois de conciergerie d'entreprise !


C'est en suivant l'actualité des concours de création d'entreprise que j'ai découvert sur Biilink (le premier réseau social pour l'entrepreneuriat féminin), le projet de conciergerie d'entreprise d'une  créatrice Strasbourgeoise :  Joëlle HERZOG. 

Son projet s'intitule La Bienveillante. Il figure parmi les projets du Concours "Ma première entreprise", exclusivement sur Biilink.
Je laisse Joëlle HERZOG nous en dire plus sur son projet de création de "La Bienveillante" :

1. Quelle est votre activité, votre clientèle ciblée ? - See more at: http://alsagora.blogspot.fr/2012/11/proteines-dalsace-focus-sur-adi-home.html#sthash.mVPtiAPR.dpuf
"La crise économique renforce la pression et tend les relations au travail.
C’est pourquoi, tout en restant soucieuses de performance, de plus en plus d’entreprises sont convaincues de la nécessité d’accompagner les salariés.
Parce que le bien-être et l'efficacité au travail sont indissociables.
La Bienveillante est une conciergerie d'entreprise qui a pour vocation de soulager les salariés d'une entreprise dans la gestion de leur quotidien."

Vous nous confiez sur votre lieu de travail:
-votre pressing/repassage, vos travaux de couture, cordonnerie...
-vos demandes de réservations en tous genres (restaurant, hôtel, voiture, week-end...)
-vos demandes concernant votre voiture ( contrôle technique, nettoyage, changement pare-brise...)
-votre liste de courses, vos souhaits de déjeuner, le cadeau a chercher en urgence...
-vos demandes de services à domicile (garde d'enfants, jardinage, travaux en tous genres, ménage...)
-vos souhaits en termes de services administratifs (timbre amende, timbre fiscal, recherche d'artisans pour devis...)
-besoin d'une manucure? un brushing avant le week-end? un massage après un week-end sportif?
Etc....

Un collaborateur débarrassé des soucis du quotidien est un collaborateur investi, enthousiaste et efficace.
Un manager serein pour les mêmes raisons est un manager crédible, à l'écoute de ses équipes et performant.

La Bienveillante répond aux enjeux stratégiques des entreprises en leur permettant de:
-Favoriser la Diversité et l’équilibre de vie professionnelle/privée
-Lutter contre toute forme de discrimination
-Faire progresser l’égalité professionnelle entre hommes et femmes
-Diminuer le stress
-Fidéliser les salariés et donc diminuer le taux de turn-over
-Créer de la valeur pour l'entreprise et mettre en avant un atout concurrentiel
-Faire gagner du temps aux salariés
-Attirer les meilleurs talents.

""De plus regrouper les demandes des salariés sur un point unique permet de centraliser les déplacements et ainsi d'être dans une véritable démarche de développement durable pour la société.
La démarche citoyenne, responsable et éthique se retrouve également dans le choix des prestataires.
En effet La Bienveillante s'attache a travailler en priorité avec des établissement et services d'aide par le travail. Cela permet a chacun de venir en aide a des personnes déclarées travailleurs handicapés tout en conservant la même qualité de service et le même pouvoir d'achat.
De la même façon nous sélectionnons les fournisseurs engagés dans le respect des normes de développement durable."

"Mais la Bienveillante résulte également du parcours de sa fondatrice, Joëlle HERZOG, consultante en Ressources Humaines pendant plus de 10 ans.
La Bienveillante se démarque par sa capacité à analyser des situations liées à la dimension psychosociale dans l’entreprise.
En partenariat avec des spécialistes tels que sophrologue, médiatrice professionnelle et psychologue du travail, elle est en mesure de vous proposer des solutions pour résoudre des situations conflictuelles et venir en soutien de façon individuelle ou collective sur différentes problématiques."
Source : La Bienveillante Joëlle HERZOG -   0676697072 




COUP DE POUCE AU PROJET !

Pour soutenir Joëlle HERZOG sur Biïlink et son projet de conciergerie d'entreprise la Bienveillante et  afin qu'il figure parmi les 30 projets retenus du Concours, vous pouvez le "LIKER"  sur Biilink jusqu'au 20 février prochain.


Concours "Ma première entreprise" "Ma première entreprise" récompense un projet de femme !
Biilink est le premier réseau social qui soutient les femmes dans la concrétisation de leurs projets. Dans le cadre de cette ambition, Biilink met en place le concours « Ma première entreprise » avec un gain de 25000€ à la clé. A travers cette démarche, Biilink prouve que cʼest un réseau dʼaction qui encourage concrètement les femmes à entreprendre, une démarche dans la lignée du plan gouvernemental «40% de femmes entrepreneures en 2017» . Le soutien, lʼaccompagnement et lʼentraide sont les clés du succès de cette initiative.

 Modalités du concours
- Le concours « Ma première entreprise » sʼadresse exclusivement aux femmes âgées de plus de 18 ans nʼayant jamais créé de société. Elles doivent être résidentes en France et porteuses dʼun projet à exécution opérationnelle immédiate.
- La gagnante du concours remportera la somme de 25 000€ pour démarrer sa société et développer le projet présenté lors du concours.
- La marraine du concours sʼengage à guider et conseiller la gagnante durant une période de 6 mois. Cette dernière pourra bien sûr avoir recours au réseau Biilink pour obtenir des conseils complémentaires et des accompagnements de pairs et dʼexperts.

 Rétroplanning
 - Du 1er novembre 2013 au 31 janvier 2014 - mise en ligne des projets sur Biilink : les utilisatrices auront le choix de soumettre leurs projets au concours lorsquʼelles ouvriront une nouvelle page « projet », en cochant la case « je participe au concours Ma première entreprise ».

 - Du 1er février au 20 février - vote des internautes : à travers les « likes », ils élisent les 30 meilleurs projets (un seul vote par compte Biilink).

Pour voter pour le projet Strasbourgeois de Joëlle HERZOG de  conciergerie d'entreprise suivez le lien http://www.biilink.com/labienveillante
et likez son projet... c'est simple !

- Du 20 février au 1er mars – délibération du jury composé de professionnels issus des différentes catégories utiles à la création dʼentreprise (expert comptable, juriste, banquier…) ainsi que dʼentrepreneurs et dʼune marraine.
 - 8 mars (Journée de la Femme) – annonce de la gagnante.... 

Et si on avait enfin  une nouvelle Conciergerie d'entreprise pas comme les autres ?

February 01 2014

21ème édition du salon Tourissimo : Cap sur la détente, les voyages et les loisirs !

La 21ème édition du salon Tourissimo se tiendra au Parc des expositions de Strasbourg‐Wacken du vendredi 14 au dimanche 16 février 2014.
Destinations lointaines, hébergements insolites, camping‐cars, week‐ends et offres de proximité… 
Le salon du tourisme de Strasbourg promet de beaux moments d’évasion et de détente !

Avec l’Île Maurice pour invité d’honneur, Tourissimo offre d’emblée une destination de rêve à ses visiteurs. Plages de sable blanc, montagnes basaltiques, végétation luxuriante, eaux turquoise et population métissée d’origine indienne, africaine, européenne et asiatique… l’Île Maurice déploie sa palette d’attraits et présentera sur le salon ses richesses naturelles, culturelles, artisanales et gastronomiques.

Que l’on soit mer, montagne ou campagne, France, Europe ou bout du monde, Tourissimo permet de découvrir des sites insoupçonnés, des activités sportives ou des visites culturelles remarquables. Thalassothérapie, cyclo‐tourisme, randonnées pédestres… l’offre s’annonce variée et adaptée à tous les âges et à tous les budgets. Surtout, le conseil des exposants prime et permet d’avancer dans ses projets, voire de réserver immédiatement en bénéficiant des offres spécial salon.

En cette année de commémorations de la guerre de 1914‐1918, le tourisme de mémoire fera par ailleurs une entrée remarquée sur le salon, avec notamment la présence de l’exposition réalisée par le Département de la Meuse : « La Grande Guerre en 3D », plus de 1000 clichés étonnants et visibles en relief.


Et pour voyager tout en profitant d’un véritable « chez‐soi », direction l’espace Véhicules de loisirs, succès incontournable de Tourissimo. Camping‐cars, caravanes… sur plus de 10 000m², les visiteurs pourront pénétrer et apprécier chacun des véhicules présentés. Quelle meilleure façon pour comprendre l’engouement de milliers de voyageurs pour ce mode de vacances synonyme de liberté ?
En février 2014, Tourissimo, le salon du tourisme de Strasbourg ouvre à ses visiteurs de nouveaux horizons. Un rendez‐vous à ne pas manquer !
Source : Communiqué Strasbourg événements - Terre d'Info 


EN SAVOIR PLUS :

 http://www.tourissimo-strasbourg.com/
 http://www.strasbourg-events.com/fr

Filière Plasturgie Alsace : Lancement officiel !

Le mardi 4 février 2014 à 8h30 la CCI de Région Alsace réunit les entreprises alsaciennes de la plasturgie pour lancer officiellement la Filière Plasturgie Alsace au CREF, 5 rue des jardins à Colmar.
La plasturgie alsacienne a un fort potentiel et représente un poids économique considérable : 145 entreprises, 11 000 salariés et plus de 4 milliards de chiffres d’affaires.

Les objectifs de la Filière Plasturgie Alsace sont les suivants :
- rendre le savoir-faire de nos PME plus visible,
- aider les entreprises régionales à se développer sur les marchés nationaux et internationaux
- mettre en place des solutions pour former les compétences indispensables à la filière,
- travailler en synergie et être plus efficace : achats, ventes de machine d’occasion, recyclage des déchets…

Au programme de ces Rencontres organisées en partenariat avec le CRITT Matériaux Alsace (représentant Alsace Plasturgie), Plasturgie Grand Est et la CCI région Alsace :
 - La présentation de la filière et des partenaires
- L’espace Plasturgie au Salon « SEPEM INDUSRIES – COLMAR 2014»
- Les projets pour la filière.
La matinée se conclura par la présentation de la convention « Filière Plasturgie Alsace » qui sera signée lors du salon SEPEM INDUSTRIES – COLMAR 2014, et un Speed Dating entre les entreprises présentes.
Un buffet sera offert à l’issue de ces Rencontres.

s'inscrire   

Cette opération de la CCI de Région Alsace, s’inscrit dans sa stratégie de soutien très concret aux filières d’excellence de notre région.
La CCI soutient aussi bien des filières historiques comme la mécanique ou l’agro-alimentaire que des nouvelles filières, dont le potentiel s’est révélé plus récemment et qui distinguent l’Alsace d’autres régions : les éco-entreprises, l’aéronautique et aujourd’hui la plasturgie.
Source : Communiqué de presse CCI de Région Alsace

EN SAVOIR PLUS :
http://www.alsace.cci.fr/
 http://www.alsace-plasturgie.com



January 31 2014

L’ARIA Alsace et Système U Est signent une convention de partenariat pour promouvoir les produits alimentaires régionaux dans les magasins U d’Alsace.

L’ARIA Alsace, l’Association Régionale des Industries Alimentaires, représentée par sa Présidente, Manou HEIZTMANN-MASSENEZ, et Système U Est, représenté par son Président Directeur Général, Dominique SCHELCHER ont signé le 30 janvier dernier, en présence de Serge PAPIN, Président Système U France, une convention de partenariat pour renforcer la promotion des produits et le savoir-faire des entreprises alimentaires membres de l’ARIA dans les magasins U d’Alsace.

L’ARIA Alsace, l’Association Régionale des Industries Alimentaires regroupe plus de 120 adhérents (grand groupes internationaux, PME familiales, coopératives…). Elle est le porte parole des industries alimentaires alsaciennes, elle les représente auprès des instances locales et assure la promotion collective des produits alimentaires et de la gastronomie alsacienne. 2ème secteur industriel de la région, le secteur alimentaire compte 15 000 salariés.

Système U Est est le pionner de l’offre de produits régionaux dans les magasins Super U, Hypermarché U et U Express. L’enseigne compte 52 magasins en Alsace, 132 fournisseurs partenaires de la démarche U d’Alsace, ce qui représente 3160 produits « sélection U d’Alsace » sur la plate-forme logistique de Mulhouse.

En signant cette convention, l’ARIA Alsace et Système U Est souhaitent collaborer étroitement afin de constituer une offre de produits alimentaires alsaciens qui fasse référence dans les magasins U et mettre en place des opérations promotionnelles spécifiques mettant en valeur le savoir-faire spécifique des entreprises alimentaires membres de l’ARIA, des magasins ainsi que la diversité de l’offre de produits régionaux à travers :
- l’organisation d’un évènement annuel « produits d’Alsace ARIA » en région
- des réunions d’échanges
- la mise en place d’un groupe de travail pour mener une réflexion commune sur le développement du e-commerce dans le domaine alimentaire
Source : Communiqué de Presse ARIA Alsace - Système U Est

EN SAVOIR PLUS :
http://www.aria-alsace.com/

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl