Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

May 27 2017

La Chartres Solar Cup souligne l’effort électromobile de l’Eure-et-Loire

La quatrième édition de la course nationale d’endurance de véhicules électro-solaires baptisée Chartres Solar Cup se tiendra les 24 et 25 juin 2017, le même week-end que le Vendée énergie Tour qui se déroulera à un peu plus de 300 kilomètres de distance.

Mercedes : un nouveau concept électrique EQ pour Francfort

Mercedes EQ (MEQ) : la nouvelle division électriques de Mercedes Mercedes devrait présenter en septembre à Francfort un nouveau concept de voiture électrique. Censé intégrer la future gamme EQ du constructeur, il viendra se positionner face à la BMW i3 ou la future Volkswagen ID.

May 26 2017

Les meilleurs points de vente pour acheter un hand spinner

Renault : un crossover et une citadine électriques en préparation ?

Renault a présenté ce à quoi pourraient ressembler deux nouveaux modèles électriques au sein de sa gamme lors d’une enquête réalisée en partenariat avec IPSOS.

L’association 60 000 rebonds Grand Est au plus proche de l’entreprenariat


Près de 60 000 entrepreneurs font faillite chaque année en France. C’est pour les aider à rebondir que 60 000 rebonds est née en 2012, sous l’impulsion de Philippe Rambaud.
A Strasbourg, Georges Reiss préside depuis un an l’association qui agit sur toute la région Grand Est .

Beaucoup d’entrepreneurs qui ont vu leur société liquidée vivent un triple traumatisme : personnel, professionnel et financier. Leur permettre de rebondir présente un double intérêt : les aider à retrouver une dignité et une place dans notre société, et d’autres part relancer des talents dont l’économie française a tant besoin.
60000 rebonds a développé et met en oeuvre un processus d’accompagnement éprouvé pour une durée maximale de deux ans, grâce au soutien actif et l’engagement de nombreux bénévoles, partenaires privés ou institutionnels.
Une première phase de coaching permet au candidat de reprendre confiance, d’analyser les raisons de son échec et d’assumer sa part de responsabilité. Ensuite un parrain lui est affecté avec une double mission : faire émerger un nouveau projet professionnel et accompagner sa mise en oeuvre. Le parrain peut mobiliser toutes les ressources et expertises disponibles au sein de l’association.

60 000 rebonds, association reconnue d’intérêt général
60 000 rebonds a été reconnue récemment association d’intérêt général à caractère social. Une très bonne nouvelle se réjouit Guillaume Mulliez, son nouveau président national, qui déclare : « C’est la reconnaissance du travail de l’ensemble de nos bénévoles pour accompagner le rebond des entrepreneurs dans la difficulté après avoir connu la faillite. Nous vivons cette décision du ministère des Finances comme un encouragement à notre action et à notre implication pour faire évoluer le regard sur l’échec en France ».

À ce jour, près de 500 bénévoles aident 200 entrepreneurs dans une douzaine de métropoles.  Guillaume Mulliez s’est donné pour objectif de structurer 60 000 rebonds en vue d’accompagner plus de 1 000 entrepreneurs par an à l’horizon 2020. Cela implique l’ouverture d’une quarantaine de bureaux et le recrutement de nombreux bénévoles (coach, parrain, experts) ainsi que de quelques permanents. Les fonds nécessaires au fonctionnement sont collectés auprès de partenaires sensibles à cette belle cause. Le statut d’association d’intérêt général, qui permet de défiscaliser jusqu’à 60% des dons, devrait faciliter la tâche.

Après 1 an de Présidence, Georges Reiss partage sa vision durable pour 60 000 rebonds Grand-Est
Créée en novembre 2014, l’association 60 000 rebonds Grand-Est, basée à Strasbourg, a accompagné en 2016 une dizaine d’entrepreneurs en rebond, dont 4 ont déjà rebondi dans un nouveau projet.
En 2017, l’objectif de l’association régionale est d’accompagner 20 entrepreneurs en rebond sur l’ensemble de la région Grand Est. En 2018, avec le développement de l’antenne existante à Strasbourg et l’ouverture envisagée de nouvelles antennes, à Mulhouse et Metz ou Nancy ; l'association ambitionne d’accompagner 30 entrepreneurs en rebond.

L'assemblée générale de l'association 60000rebonds Grand Est se tiendra le 30 mai prochain, dans les locaux de  EY – Strasbourg
Source : 60000rebonds Grand Est

EN SAVOIR PLUS




60000 rebonds, association loi 1901 reconnue d’intérêt général à caractère social a pour vocation d’épauler les dirigeants qui ont été confrontés à la liquidation de leur entreprise.
Ceux-ci subissent bien souvent un traumatisme tout à la fois financier, professionnel et personnel. L’association les aide à sortir de l’isolement, pour mieux rebondir vers un nouveau projet professionnel.
« La ressource la plus rare, dans l'entrepreneuriat, c’est l’entrepreneur... Pourtant, tous ne réussissent pas du premier coup. Alors comment faire pour multiplier le nombre d’entrepreneurs qui osent essayer et simultanément améliorer significativement leur taux de réussite ? L’idée de 60 000 rebonds, c’est que tout entrepreneur a le droit d’essayer plus d’une fois, et que la société n’a pas le droit de les inciter à y renoncer. Bien au contraire. C'est pourquoi, 60 000 échecs donnent 60 000 occasions de réussir. » Philippe Rambaud, Fondateur et Président d’honneur de l’association 60000 rebonds

La faillite en France, la honte de l’échec
Plus de 60 000 entreprises font faillite chaque année en France. Cela induit généralement un traumatisme financier, professionnel et personnel pour leur dirigeant. Entre problèmes financiers, sentiment d’isolement, stigmatisation sociale et difficulté à reprendre confiance en soi professionnellement, ces entrepreneurs ont du mal à rebondir. Parmi eux se trouvent de très nombreux talents et expertises qui, s’ils restent inexploités, ne contribueront plus à la vitalité de notre économie.
Mais rien ou presque n'existe pour les aider à rebondir.
L'association 60000 rebonds est née de ce constat et de l'expérience personnelle de son fondateur Philippe Rambaud. Cette véritable « centrale de compétences » totalement bénévole est aux côtés des entrepreneurs post-faillite pour les aider à rompre leur isolement et rebondir plus vite. 60000 rebonds entend également contribuer à faire évoluer en profondeur le regard sur l’échec en France.
Guillaume Mulliez, actuel Président de l’association, poursuit l’impulsion donnée en multipliant les points d’accueil sur l’ensemble du territoire français, afin d’être en mesure d’accompagner un plus grand nombre d’entrepreneurs.

En moyenne, 60% des entrepreneurs accompagnés rebondissent en créant ou reprenant une entreprise tandis que 40% retrouvent un poste salarié. Parmi ces derniers, beaucoup aspirent à recréer une structure à moyen terme, quand ils se seront refait une santé financière.
Les entrepreneurs accompagnés par 60000 rebonds trouvent un nouvel emploi dans un délai de 6 à 10 mois ou créent une nouvelle entreprise dans un délai de 12 à 18 mois...

Une association structurée et experte


Une méthodologie unique pour aider les entrepreneurs à rebondir
L’approche de 60000 rebonds mixe un accompagnement individuel approfondi (séances de coaching et business mentoring) et du collectif dynamique avec une réunion mensuelle intégrant des Groupes d’Echanges et de Développement et des ateliers de formation animés par des experts.
* EER = entrepreneur en rebond

L’accompagnement bénévole, qui se déroule sur 2 ans maximum, comprend :
- L’attribution d’un coach, pour des séances de suivi personnel qui contribueront à reconstruire le socle personnel et professionnel, essentiel à la réussite de l’entrepreneur. 6 à 7 séances de suivi sont prévues par des coachs certifiés et expérimentés dès son entrée à 60 000 rebonds.
- Le choix d’un parrain : le parrain est le référent de l’entrepreneur en rebond. Il reçoit une formation spécifique en ce sens. Il joue un rôle de mentor en participant au diagnostic personnel et professionnel pour garantir un accompagnement dans la durée.
- Des experts métiers interviennent ponctuellement auprès des entrepreneurs en rebond en fonction des besoins spécifiques que ceux-ci peuvent exprimer dans les domaines RH, juridique, comptable, marketing, commercial, finance, internet, etc
- Des groupes de travail : chaque mois, l’entrepreneur peut participer à un GED (Groupe d’Echanges et de Développement). Ce groupe réunit une demi-douzaine de compétences bénévoles pour faire un point d’étape sur son rebond et l’aider à faire avancer son projet selon ses besoins.

Au sein de l’association, l’entrepreneur post-faillite est à la fois un candidat au rebond que les membres aident et accompagnent à réussir, mais aussi une ressource pour les autres entrepreneurs confrontés à une situation similaire. Donner et recevoir, recevoir et donner est le processus continu pour chacun des membres de l’association.

Qui peut être accompagné par 60 000 rebonds ?
L’accompagnement d’un entrepreneur post-liquidation donne lieu à un agrément préalable. Ceux qui souhaitent être aidés par 60000 rebonds doivent avoir été mandataire social d’une entreprise liquidée au Tribunal de Commerce dans les 24 mois précédents (sans restriction de secteur).
L’accompagnement est possible, que l’entrepreneur ait ou n’ait pas déjà identifié un nouveau projet, que celui-ci soit de nature entrepreneuriale (création ou reprise d’entreprise, franchise, profession libérale) ou une autre option (salariat ou autre).
En revanche, il faut que l’entrepreneur exprime un souhait d’engagement à suivre le programme d’accompagnement.

Des missions de sensibilisation, d’influence et de recherche autour de l’échec et du rebond
- 60000 rebonds a animé et participé à plus de 300 conférences ou événements, au sein d’associations professionnelles, d’universités ou de colloques, contribuant à faire changer le regard de notre société sur l’échec. Ces événements s’adressent à toutes les composantes de notre société civile, qu’elles soient professionnelles, institutionnelles ou universitaires.
- 60000 rebonds a formulé auprès des pouvoirs publics et de la sphère économique et financière une série de propositions visant à faciliter le « rebond des entrepreneurs » :
- L’abrogation de l’indicateur 040 de la Banque de France : celle-ci compte parmi les dix mesures retenues par le Président de la République et s’est traduite par la parution d’un décret en date du 2 septembre 2013.
- L’incitation des banques à trouver des moyens de se prémunir contre les faillites, alternatifs à la caution personnelle des entrepreneurs, qui engagent à travers celle-ci leurs biens personnels et leur famille.
- L’intégration dans les modalités obligatoires de la création d’entreprise de la souscription à une assurance permettant d’allouer des ressources permettant à l’entrepreneur de gérer son rebond en cas de faillite.
- L’association soutient les travaux de recherche d’universitaires sur la question de l’échec et du rebond dont ceux du laboratoire AMAROK dirigé par Olivier Torres et l’EM Lyon.

Une structure de dimension nationale qui s’appuie sur des ancrages territoriaux forts


Guillaume Mulliez, président 60000 rebonds Auvergne-Rhône-Alpes, a pris la présidence nationale en avril 2016, à la demande de Philippe Rambaud, fondateur de l’association. Son but est d’impulser un nouveau développement grâce à une organisation basée sur le principe d’une fédération de régions autonomes.
Ces régions constituent le point d’ancrage de création d’antennes permettant de construire et d’accroître le maillage territorial. La multiplication des points de rencontres et de proximité avec les acteurs économiques locaux sont clefs dans le développement du dispositif de l’association, pour se mettre au service d’un plus grand nombre d’entrepreneurs en difficulté.
Un bureau national est le garant de l’harmonisation des bonnes pratiques. Il oeuvre pour structurer, professionnaliser, développer et promouvoir l’association au plan national.
Les équipes des bureaux régionaux se sont récemment renouvelées pour mieux s’inscrire dans les objectifs de développement de l’association, et 11 permanents ont été engagés, parmi lesquels un délégué général national, pour soutenir et coordonner les 500 bénévoles.
Les antennes régionales sont donc devenues de réelles parties prenantes de leur écosystème socio économique local. Elles ont noué des liens étroits avec les différentes associations et réseaux dédiés à l'entrepreneuriat, les organisations patronales, les experts-comptables, et les tribunaux de commerce afin de réaliser leur mission de sensibilisation auprès de tous les acteurs.

Une association nationale en développement
Organisée en fédération de régions autonomes et présente dans 8 régions avec une implantation dans 17 villes, l’association a accompagné 300 entrepreneurs en 2016, soit le double de 2015.
Pour 2017, l’ambition est d’accompagner 500 entrepreneurs et de poursuivre le maillage territorial avec la création de 10 antennes supplémentaires, ce qui portera une présence dans 27 villes.
Cette dynamique est la déclinaison du plan stratégique 2020 avec l’ambition de soutenir 2000 entrepreneurs avec une présence dans 60 villes.
Par sa démarche volontariste au service du plus grand nombre, 60000 rebonds est d’ores et déjà le 1er réseau associatif français d’accompagnement d’entrepreneurs post-faillite.


Comment soutenir 60 000 rebonds ?
L'association 60 000 rebonds repose principalement sur la solidarité des entrepreneurs en rebond, d'experts bénévoles et de partenaires, dans des démarches individuelles ou collectives.
L’association 60 000 rebonds a obtenu le 30 juin 2016 le statut d’association d’intérêt général à caractère social.
Ce statut, accordé à l’ensemble des associations régionales 60000 rebonds, facilite l’accès aux dons, que ceux-ci proviennent de particuliers ou d’entreprises. En effet les donateurs bénéficieront d’un reçu fiscal et d’une déduction des revenus imposables.
« C’est la reconnaissance du travail de l’ensemble de nos bénévoles pour accompagner le rebond des entrepreneurs qui se trouvent en difficulté après avoir connu la faillite. Nous percevons cette décision du Ministère des Finances comme un encouragement à notre action et à notre implication pour faire évoluer le regard sur l’échec en France ». Guillaume Mulliez.

Il est possible de soutenir l’action de 60 000 rebonds de différentes manières :
- Communiquer sur l’association auprès notamment des Entrepreneurs ayant connu une liquidation judiciaire ou dans une phase de difficultés importantes.
- Donner du temps en tant que bénévole membre de 60 000 rebonds
- Accueillir un entrepreneur en rebond dans son entreprise dans le cadre d’un « job pied à l’étrier » (1)
- Soutenir financièrement les actions de 60 000 rebonds
- Proposer des partenariats facilitant le rebond des entrepreneurs
Des partenaires peuvent également aider l’association ou les entrepreneurs en rebond dans le cadre d’un mécénat de compétences.
(1) Un « job pied à l’étrier » est un emploi de type alimentaire permettant d’ouvrir des droits au chômage à l’entrepreneur, en le libérant 2 jours par mois pour qu’il continue son accompagnement 60 000 rebonds.

Les partenaires nationaux



Focus sur la région GRAND EST 1. En chiffres :
Créée en novembre 2014, l’association 60 000 rebonds Strasbourg a pour objet d’accompagner des entrepreneurs post-faillite en Alsace et d’encourager leur reconstruction grâce au soutien d’un réseau d’experts professionnels locaux.
60 000 rebonds Grand Est est une Association inscrite au Registre des Association auprès du Tribunal d'Instance de Strasbourg, reconnue d’intérêt général à caractère social
Basée à Strasbourg, l’association a accompagné en 2016 une dizaine d’entrepreneurs en rebond, dont 4 ont déjà rebondi dans un nouveau projet.
En 2017, l’objectif de l’association régionale est d’accompagner 20 entrepreneurs en rebond sur l’ensemble de la région Grand Est.
En 2018, avec le développement de l’antenne existante à Strasbourg et l’ouverture envisagée de nouvelles antennes, à Mulhouse et Metz ou Nancy ; l'association ambitionne d’accompagner 30 entrepreneurs en rebond.

Chiffres clefs 60 000 rebonds Grand Est :

  • Entrepreneurs en cours d'accompagnement: 9
  • Entrepreneurs ayant rebondi: 4
  • 45 bénévoles, dont: 7 coachs certifiés / 8 parrains / 12 experts / 18 membres actifs
  • Une permanente : Annick Sittler (contact téléphonique au 07 71 89 15 92)
  • Une adresse mail : grandest@60000rebonds.com
Sur votre agenda !

  • Fin mai : GED ( groupe de co-développement) autour du projet de création d’entreprise d’une EER
  • 30 mai : AG - Chez EY – Strasbourg
  • A venir : Grand événement de la rentrée Septembre : – Table ronde « En quoi l'échec peut il se transformer en opportunité » en partenariat avec APM en présence de Charles Pépin, Philosophe , auteur d’un livre référence sur l’échec entrepreneurial
Témoignages d’entrepreneurs en rebond


Les partenaires régionaux
Source : Dossier presse 60000rebonds









Duel électrique à l’ePrix Formula E de Paris: DS Virgin au coude à coude avec Renault eDams

Sous un ciel bleu sans nuages et un soleil, aussi doré que le dôme des Invalides, la deuxième édition Formula E de Paris a réservé d’intenses rebondissements aux 20.000 spectateurs présents.

Scooters électriques à Paris : après Cityscoot et Mober, voici Coup

Comme prévu le groupe Allemand Robert Bosch GmbH a choisi Paris, après Berlin, pour y déployer dès cet été une flotte de 600 scooters électriques de marque Gogoro, via sa filiale Coup.

May 25 2017

Invités Kapoué n°39: Les Spartiates, équipe au Raid des Alizés 2017

Soutenez Les Spartiates, équipe au Raid des Alizés 2017 Elles s’appellent Alizée, Aurélie et Lydie et ces trois jeunes femmes se sont lancé un défi : participer au Raid des Alizés en novembre 2017, une aventure nature, sportive, solidaire et 100%

The post Invités Kapoué n°39: Les Spartiates, équipe au Raid des Alizés 2017 appeared first on Blog Kapoué.

Voitures hybrides : des immatriculations record malgré l’arrêt du bonus

Malgré l’arrêt du bonus en début d’année, la voiture hybride poursuit sa progression et enregistre des ventes record au cours des quatre premiers mois de l’année avec près de 26.000 immatriculations en France.

Une Golf GTI hybride et une Golf GTE à autonomie étendue pour Volkswagen

Au rassemblement de Wörthersee, Volkswagen présente deux concepts inédits : une Golf GTI hybride et une Golf GTE break à autonomie étendue.

May 24 2017

Renault : de nouveaux modèles électriques dévoilés en octobre ?

Développement de la gamme Z.E., mise à niveau et choix d'achat des batteries, on a interrogé les représentants du programme véhicule électrique chez Renault. Et sur la question d'éventuels futurs modèles, on nous a donné rendez-vous en octobre prochain pour l'annonce du nouveau plan stratégique du constructeur.

ETrek : un trail électrique léger également pour la ville

Trail électrique léger équivalent 125 cc, l’ETrek fait partie des nouveautés 2017 du constructeur français de motos électriques Electric Motion.

Daimler débute la construction de son usine de batteries pour voitures électriques

A Kamenz, en Allemagne, le groupe Daimler vient de débuter la construction de sa nouvelle usine de production de batteries pour voitures électriques. Au total, le constructeur investira 500 millions d’euros dans ce nouveau site dont l'ouverture est prévue pour mi-2018.

May 23 2017

La Région Grand Est présente son Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation

Philippe Richert, Président de la Région Grand Est, ancien Ministre, en présence de Jean Rottner, Vice-Président en charge de la Compétitivité des territoires et du Numérique, Lilla Mérabet, Vice-Présidente en charge de l’Innovation et de la Recherche, Isabelle Héliot-Couronne, Présidente de la Commission Innovation, Sylvain Waserman, Président de la Commission Développement Économique, et Catherine Zuber, Conseillère régionale déléguée à l’Economie Sociale et Solidaire et à la Vie Associative, ont présenté le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII), ce mardi 23 mai, au sein de l’entreprise LEACH INTERNATIONAL EUROPE, à Sarralbe (57). Ils ont été accueillis par Philip Saunders, Directeur général de Esterline Power Systems Europe (Leach International Europe). Une visite de l’entreprise a eu lieu après ce temps de parole et d’échanges autour du SRDEII qui constitue dorénavant la stratégie économique du Grand Est sous l’appellation Be Est.

Les élus, Jean Rottner, Lilla Mérabet, Vice-Présidente en charge de l’Innovation et de la Recherche, Isabelle Héliot-Couronne, Sylvain Waserman, Catherine Zuber et Bernard Stalter, Conseiller régional délégué à l’Artisanat, ont organisé une concertation sans précédent avec plus de 1 000 acteurs économiques, entreprises, institutionnels et citoyens pour élaborer ce schéma.

La Région Grand Est a pris le parti de développer une stratégie de développement économique partagée visant à redynamiser la croissance économique et la compétitivité des entreprises en vue de créer des emplois sur le territoire régional. Ce schéma constitue un document stratégique offensif, structurant et fédérateur au service du développement économique et de l’emploi. Il vise essentiellement l’accompagnement des entreprises, y compris les structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), dans leur projet de développement, d’investissement, d’innovation et d’internationalisation, afin de les aider à affronter les grandes transformations de notre société : digitalisation, transition écologique et énergétique, innovation technologique et sociale, économie collaborative, développement de nouveaux modèles économiques plus inclusifs, etc.

L’élaboration de ce schéma a permis de construire collectivement l’avenir du développement économique du Grand Est, de fédérer l’ensemble des acteurs et de se doter d’un plan d’action coordonné et ambitieux. À travers le SRDEII, la Région a initié le « faire région », en articulant stratégie et proximité, tout en mettant en synergie les atouts, les talents et les compétences présents sur le territoire.

Avec l’ambition de faire du Grand Est une région offensive, cette stratégie est développée autour de 6 principes concrets déclinés en 26 actions structurantes prioritaires :

1. ACCÉLÉRER L’INNOVATION ET LES TRANSITIONS ÉCONOMIQUES DANS LE GRAND EST
- Conforter les filières clés du Grand Est et accélérer les transformations économiques
Pour une mutation vers les entreprises 4.0, la Région a la volonté de gagner en visibilité à l’échelle nationale et internationale. Ainsi, 2 plans régionaux d'envergure dédiés à « l’ADN régional » du Grand Est seront déployés afin de soutenir l’industrie, la bio-économie et l’artisanat : le plan Industrie du Futur, le plan Ferme du Futur, et le plan Artisanat de Demain.
- Faire de la transition numérique et écologique un levier de compétitivité économique
La Région mènera une action massive en faveur de la digitalisation des acteurs économiques afin de faciliter la relation client via le numérique. De plus, 2 actions structurantes seront dédiées d’une part, à la production et l’usage d’énergies renouvelables, d’autre part, à l’écologie industrielle territoriale, afin de diminuer l’empreinte écologique des entreprises du Grand Est.
- Mettre en place un plan dédié à l’artisanat de demain
Pour la modernisation de l’appareil de production et l’adaptation des concepts développés dans l’industrie du futur à l’artisanat.

2. CRÉER UN CHOC DU FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIE
- Redonner les moyens de la croissance aux entreprises en sous-capitalisation en créant une offre de fonds adaptée à chaque étape de leur développement et faciliter le financement bancaire.
- Stimuler et inventer de nouvelles offres de financements alternatives
Par la mise en place d’une nouvelle ingénierie de financement (aides directes ciblées, fonds d’intervention rapide, financements innovants de type financement participatif).

3. IMPULSER UN SOUFFLE D’ENTREPRENEURIAT ET D’INNOVATION
- Consolider et accentuer la dynamique entrepreneuriale
Tant en matière de création que de reprise d’entreprises afin de créer et de pérenniser l’emploi et maintenir l’activité industrielle, artisanale, économique et sociale sur les territoires.
- Développer l’économie collaborative, sociale et solidaire
Afin de conserver un tissu économique de proximité et de préserver l’équilibre des territoires.
- Créer un écosystème favorable en matière de recherche et d’innovation
Afin d’améliorer la relation entre la recherche académique et les besoins des entreprises.
- Accélérer la croissance des start-ups/TPE en PME et des PME en ETI.

4. DÉMULTIPLIER L’ACTION RÉGIONALE À L’INTERNATIONAL
- Augmenter l’attractivité du Grand Est et ses territoires
Pour attirer les investisseurs étrangers, en valorisant davantage ses atouts via une approche commune de marketing territorial Grand Est.
- Accroître l’internationalisation des entreprises
Avec le lancement de Grand Est Export, afin de les accompagner dans leurs démarches à l’international.

5. ORGANISER LA PUISSANCE PUBLIQUE EN RÉSEAU AU PLUS PRÈS DES TERRITOIRES
- Réorganiser et coordonner l’action publique
En mettant en réseau les acteurs référents du développement économique et de l’innovation du territoire régional et faciliter leur montée en compétence.
- Mettre en place une action partenariale forte avec les territoires
En signant avec les intercommunalités des Pactes Offensive Croissance Emploi (POCE) autour de priorités structurantes en lien avec les orientations du schéma afin d’allier intervention régionale et intelligence territoriale.
- S’appuyer sur le réseau des agences de développement économique
- Créer Grand Est BIG DATA
Afin de mettre en réseau l’ensemble des données (cartographie, équipements, etc.) pour plus de prospective.

6. INVENTER UNE GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE PARTAGÉE ET INNOVANTE
- Mettre en place une gouvernance économique et de l’innovation partagée
et articulée autour de nouvelles instances : le G20, constitué de représentants de la puissance publique et parapublique, le Conseil des 100, qui associera de façon étroite des chefs d’entreprises et une instance de dialogue bancaire.

UN SCHÉMA EN COHÉRENCE AVEC LES AUTRES DÉMARCHES RÉGIONALES
Afin de garantir la cohérence des politiques publiques, les objectifs du SRDEII ont été consolidés avec ceux des autres documents cadre :
- les programmes opérationnels des fonds structurels 2014-2020,
- les 3 Stratégies nationales et régionales de recherche et d’innovation pour une Spécialisation Intelligentes (S3),
- le Contrat de Plan État Région 2014-2020,
- le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique,
- le Pacte pour la Ruralité.

En parallèle, compte tenu des interactions fortes entre les domaines de l’économie, de l’innovation, de la formation et de l’emploi, le futur Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l’Orientation Professionnelle, Performance Grand Est, est élaboré en lien étroit avec les orientations du SRDEII sous l’angle de la compétitivité économique régionale.

Ces interactions posent également des jalons en lien avec les démarches complémentaires : la politique de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET), la Stratégie Régionale Transfrontalière, les Stratégies touristiques (SRDT), agricoles ou encore culturelles.
Source : Région Grand-Est

EN SAVOIR PLUS

Une démarche inédite : la parole aux acteurs !

Du SCHÉMA à la STRATÉGIE régionale de développement économique, d’innovation et d’internationalisation

La collectivité s’est vue attribuer la compétence en matière de développement économique par la loi NOTRe. La Région Grand Est a souhaité inviter les acteurs économiques, institutionnels, entreprises et citoyens à participer à la définition de ses orientations stratégiques pour les 5 ans à venir. Donner la parole à celles et ceux qui créent l’emploi et la croissance dans nos territoires s’est naturellement imposé. Notre ambition est de répondre au mieux à leurs besoins et à leurs attentes. Leur vision de l’économie, de l’attractivité du territoire, de l’innovation ou encore de l’emploi est essentielle pour mettre en oeuvre une stratégie économique innovante et offensive au plus près des territoires.
Be EST, une offensive économique sans précédent, co-construite et co-pilotée avec les acteurs du monde économique


Le SRDEII, une stratégie au service de la croissance, de l’innovation et de l’emploi

- Faire de l’industrie et de la bioéconomie deux piliers du développement et de l’innovation dans le Grand Est afin qu’ils deviennent des champions européens
- Contribuer à une économie plus territorialisée et la « plus en réseau » de l’ensemble des régions de France pour un financement de l’économie volontariste, fluidifié et innovant
- Renforcer l’attractivité et la compétitivité à l’international du Grand Est grâce à sa « géographie à 360° » au coeur de l’Europe et à une dynamique partenariale transfrontalière.


7 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

6 AMBITIONS

LES 6 AMBITIONS (DÉTAIL)

Dieselgate : Volkswagen risque près de 20 milliards d’euros d’amende en France

Dans le dossier français du dieselgate, Volkswagen pourrait se voir infliger une amende approchant les 20 milliards d'euros en cas de condamnation.

Tesla Model 3 VS Model S : ce qu’il faut savoir !

Alors qu'il lancer la production de sa Model 3 au cours des prochaines semaines, Tesla vient de diffuser en interne un tableau comparant ses caractéristiques avec celles de la Model S.

Interview du Tomimag: le blog impertinent d’Alsace Lorraine !

Comment t’es venue l’idée du Tomimag ? L’idée d’un blog humoristique a été lancée sur un coin de table, dans un bistrot, après la défaite de l’équipe de France face à l’Allemagne en quart de finale de la coupe du monde

The post Interview du Tomimag: le blog impertinent d’Alsace Lorraine ! appeared first on Blog Kapoué.

Lutte contre la contrefaçon : la commission « Alsace sans contrefaçons » appuie Haemmerlin

La commission « Alsace sans contrefaçons » créée à l’initiative du comité Alsace des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF) réunit la DIRECCTE Grand Est, les directions régionales des Douanes, l’INPI Alsace, la délégation régionale de Business France, le comité Alsace des CCEF. Elle témoigne de la mobilisation des membres en soutien des entreprises qui se sentent généralement isolées face au fléau de la contrefaçon.

Les membres de la commission « Alsace sans contrefaçons » se réunissent avec l’entreprise et lui exposent quels soutiens chaque organisme peut lui apporter. En outre, de la dynamique de l’échange naissent de nouvelles idées d’actions.

La société Haemmerlin, leader européen de la brouette, fabrique à Monswiller 1 million d’unités par an et réalise 50% de son chiffre d’affaire à l’export dans plus de 30 pays. Elle subit du fait de sa réputation des contrefaçons particulièrement dans les DOM-TOM et au Moyen-Orient. Elle met en oeuvre depuis longtemps des mesures anti-contrefaçons.
Sur la recommandation de la DIRECCTE Grand Est, la société Haemmerlin a fait appel à la commission « Alsace sans contrefaçons ». En mai 2017, une table ronde a permis d’examiner les actions déjà mises en oeuvres. Nous avons constaté que la coopération avec les Douanes Françaises permet de juguler les importations de contrefaçons dans les DOM-TOM. Concernant le Moyen-Orient, les échanges ont permis d’informer la société Haemmerlin sur le réseau et les contacts qu’entretiennent les partenaires de la charte « Alsace sans contrefaçons » dans cette zone géographique.

L’ensemble des participants se félicitent de la qualité des échanges qui se prolongeront dans le temps.
Cette réunion fait suite à une autre intervention de la commission « Alsace sans contrefaçons » en janvier 2017 au bénéfice de la société Barrisol, leader mondial du plafond tendu.
La commission « Alsace sans contrefaçons » intervient gratuitement au profit des entreprises victimes de contrefaçons à l’export.
Source : CCEF

Nissan Vmotion 3.0 : un crossover électrique en préparation ?

Nissan présentera prochainement Vmotion 3.0, un concept électrique qui pourrait préfigurer la venue d'un crossover électrique au sein de la marque nippone.

May 22 2017

La Région Grand Est renforce ses liens avec la Basse-Autriche


Jean-Luc Bohl, 1er Vice-Président de la Région Grand Est, en charge des représentations institutionnelles, de la coopération transfrontalière et internationale, a accueilli une importante délégation d’élus et d’entrepreneurs de Basse-Autriche, ce lundi 22 mai 2017 à la Maison de la Région, à Strasbourg.
La délégation conduite par Sonja Zwazl, Sénatrice, Présidente de la Chambre de Commerce de la Basse-Autriche et ancienne Présidente du Bundesrat, était composée de plus d’une trentaine de représentants de différents secteurs d'activités économiques et industriels de Basse-Autriche. Etait également présente Erika Bernhard, Consule Générale d'Autriche à Strasbourg.

Cette rencontre a été l’occasion de très riches échanges sur la mise en oeuvre de la réforme territoriale et l’organisation de l’action de la collectivité régionale, ainsi que d’un large tour d’horizon dans des domaines stratégiques tels que l’économie et le marché de l’emploi, l’accueil en région des projets d’investissement étrangers, la formation professionnelle et l’apprentissage, l’importance de l’enseignement de l’allemand, la recherche et l’innovation ou encore les transports.
Source : Région Grand Est



Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl