Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

April 25 2017

Hype : quand les taxis parisiens roulent à l’hydrogène

Lancé fin 2015 en marge de la COP21, Hype mise sur les taxis à hydrogène pour accélérer la transition énergétique de la profession. A Paris, nous avons pu découvrir le service et nous entretenir avec Mathieu Gardies, dirigeant et fondateur de la STEP, la Société du Taxi Electrique Parisien.

April 24 2017

Dans le Grand Est, l’Insertion par l’Activité Economique facilite l’employabilité

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est de ce lundi 24 avril 2017, placée sous la présidence de Philippe Richert, a attribué près de 81 500 € d’aide régionale à des organismes qui structurent l’insertion économique par l’emploi. Deux conventions d’objectifs et un accord cadre à destination des Structures de l’Insertion par l’Activité Economique ont été approuvés. L’objectif est de coordonner les actions sur le territoire au service des personnes éloignées de l’emploi, afin de faciliter leurs parcours de formation et d’insertion.

Deux conventions d’objectifs avec des réseaux et des structures d’insertion au service de l’emploi avec la Fédération des Entreprises d’Insertion de Lorraine et l'Union Régionale des Structures d'Insertion par l'Économique d'Alsace

La Région Grand Est a souhaité conclure, pour l’année 2017, avec la Fédération des Entreprises d’Insertion de Lorraine (FEIL) basée à Laxou (54) une convention d’objectifs. La FEIL compte 31 entreprises lorraines adhérentes et pilote sur tout le territoire lorrain l’aide à la création de nouvelles entreprises d’insertion, tout en assurant des missions de conseil.

Lors de la Commission permanente de ce jour, la Région a attribué 51 000 € à cette structure qui vise plusieurs objectifs dont :
- l’élaboration concertée d’une politique régionale d’insertion volontariste au service de l’emploi, du développement économique et de l’IAE en lien avec les acteurs institutionnels,
- la contribution à l’élaboration d’un observatoire régional des structures d’insertion du Grand Est,
- le soutien à la professionnalisation des entreprises et structures d’insertion pour renforcer l’efficacité des parcours.

En Alsace, l'Union Régionale des Structures d'Insertion par l'Économique d'Alsace (URSIEA) constitue un lieu ressource incontournable pour les pouvoirs publics et les partenaires économiques et sociaux. En effet, conjointement, ils travaillent au recensement et à la mutualisation des compétences des projets liés à l’insertion par l’activité économique. L’association, basée à Strasbourg (67), propose ainsi à ses 98 structures adhérentes porteuses de projets et issues du territoire alsacien, des conseils, de l’information, de l’accompagnement et de l’expertise.

Lors de la Commission permanente de ce jour, 30 490 € ont été attribués à l’URSIEA pour mettre en place :
- la représentation des Structures d'Insertion par l'Activité Économique d'Alsace (SIAE) et l’interface avec les partenaires institutionnels,
- la promotion et de l’observatoire de l’IAE,
- l’appui à la professionnalisation du réseau de l’insertion par l’activité économique,
- le développement des partenariats.

Un Accord-Cadre relatif à l’Insertion par l’Activité Economique pour faciliter l’employabilité

L’Accord-Cadre Grand Est relatif à l’Insertion par l’Activité Economique entre l'Etat, Pôle Emploi, la Région, les Départements et les réseaux régionaux de l’IAE, constitue une déclinaison régionale de l’accord cadre national signé en 2015 et qui s’appuie sur trois grands axes :
- partager la connaissance territoriale de l’IAE pour engager des actions communes, sécuriser et améliorer la qualité des parcours du public en insertion pour faciliter le retour à l’emploi,
- préciser et améliorer le pilotage opérationnel et les complémentarités entre les différentes instances.

Trois groupes de travail, au sein desquels la Région s’est engagée, ont été mis en place pour mener une réflexion sur :
- les relations Structures de l’IAE/Monde économique,
- les parcours d’insertion,
- la gouvernance de l’IAE.

La Région sera membre du comité de pilotage régional qui assurera le suivi de l’accord, fixera les priorités et établira la feuille de route annuelle des travaux à mener.

Source : Région Grand Est


EN SAVOIR PLUS
http://www.grandest.fr/

La Région pilote du réseau de développeurs de l’apprentissage du Grand Est

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est de ce lundi 24 avril 2017, placée sous la présidence de Philippe Richert, a approuvé l’organisation du réseau de développeurs de l’apprentissage en Grand Est à compter de ce mois d’avril et jusqu’au 30 juin 2019.

Une aide régionale de près de 6 M€ a également été votée pour financer ce réseau de 55 développeurs.

Dans le cadre de sa compétence en matière de développement de l’apprentissage, la Région a souhaité anticiper les besoins en recrutement de ses entreprises par la mise en place d’un réseau spécifique de développeurs de l’apprentissage sur l’ensemble du Grand Est.

Ce réseau, piloté et animé par la Région, est issu d’une démarche concertée avec les CFA. Face au déficit d’apprentis constaté dans certaines filières et résultant du désengagement des entreprises, le dispositif vise à promouvoir la voie de l’apprentissage auprès des professionnels. Il contribuera ainsi à son développement en permettant, notamment, l’accès à l’apprentissage aux jeunes en recherche de contrat.

Le réseau sera ainsi constitué de 55 développeurs chargés de prospecter les entreprises formatrices dans les secteurs en difficulté tels le bâtiment et les travaux publics, la logistique, l’hôtellerie et la restauration, par exemple. Les développeurs seront rattachés administrativement aux CFA.

Pour mener à bien ce projet, la Région a défini un cahier des charges qui comprend :
- les missions et les indicateurs de résultats quantitatifs et qualitatifs,
- la répartition des développeurs de l’apprentissage,
- l’organisation du pilotage régional, de la coordination et de l’animation du réseau,
- les modalités de restitution de l’activité des développeurs,
- les éléments financiers

Lors de la Commission permanente de ce jour, la Région a voté une aide de près de 6 M€ sur la base de 50 000 € annuels par développeur, pour la période du 1er avril 2017 au 30 juin 2019. Une participation du Fonds Social Européen (FSE) sera sollicitée. Ce réseau sera renouvelable sur la base d’un bilan et du respect du cahier des charges jusqu’au 31 décembre 2021.

A titre expérimental, la Région a également attribué ce jour une aide de 150 000 € à OPCALIA (*) pour le financement de 3 développeurs supplémentaires répartis sur les territoires alsacien, champardennais et lorrain du 1er avril 2017 au 31 mars 2018. Ils viendront renforcer le travail des 55 développeurs du réseau régional pour favoriser l’accès à l’apprentissage des jeunes en recherche de contrat et répondre ainsi aux besoins des entreprises du Grand Est.
Source : Région Grand Est

(*) OPCALIA est un Organisme paritaire collecteur agréé chargé de collecter les obligations financières des entreprises en matière de formation professionnelle.

EN SAVOIR PLUS :
http://www.grandest.fr/




La Région investit près de 6,5 M€ pour soutenir l’emploi, le développement économique et l’innovation

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est de ce lundi 24 avril 2017, placée sous la présidence de Philippe Richert, a attribué près de 6,5 M€ pour soutenir 180 dossiers économiques innovants pour le territoire et son développement.

Soutenir le développement des entreprises

Pour accompagner le développement économique et contribuer à créer ou à maintenir des emplois, la Région attribue des aides à plusieurs entreprises et structures du Grand Est, parmi lesquelles :
- plus d’1,1 M€ est déployé pour soutenir le programme d’actions des six CRITT-CRT (1) du territoire alsacien pour le 1er semestre 2017,
- les pôles de compétitivité Alsace Biovalley, à Illkirch-Graffenstaden (67), Hydreos, à Tomblaine (54) et Matéralia, à Metz (57), bénéficient de subventions d’un montant global de 934 000 € pour leurs plans d’actions 2017,
- plus de 243 900 € viennent directement en appui au fournisseur d’énergie Enedis, à Sainte-Savine (10), et à l’école de management Neoma Business School, à Reims (51), pour le développement du projet collaboratif « IN TAO », dans le cadre du dispositif « Aide à la RetD en entreprises ». Ce projet a pour objectif d’étudier les implications de la transformation numérique au sein d’Enedis Champagne-Ardenne et de produire des connaissances utiles en vue de permettre aux managers de s’adapter aux changements d’environnement technologique,
- la SAS Normalu, à Kembs (68), spécialisée dans la fabrication de plafonds tendus, bénéficie de 185800 € pour le développement de sa gamme de produits,
- une subvention de 164 120 € permettra d’accompagner les projets d’investissements de la société Car-Itex, à Bitche (57), spécialisée dans le filage et le tissage, contribuant à la création de 25 emplois,
- une aide de près de 80 700 € est accordée à la SAS Pierre B., à Golbey (88), pour l’acquisition d’une ligne de préfabrication d’escaliers en béton, qui permettra la création de 2 emplois,
- la menuiserie-ébénisterie Zinck Conseil, à Strasbourg (67), se voit attribuer plus de 54 400 € pour le renouvellement de son parc machine, l’embauche d’un commercial en CDI et le recrutement d’un nouvel apprenti,
- 19 entreprises bénéficient de diagnostics de performance industrielle dans le cadre du plan régional « Usine du Futur » dans le Grand Est, diagnostics qui sont entièrement pris en charge par la Région.

Aider la création et la reprise d’entreprises

Pour soutenir le maintien d’emploi dans le cadre de la transmission/reprise et de la création d’entreprises, la Région a voté une enveloppe globale de près de 800 200 € correspondant à près de 165 emplois repris ou créés au total. 
On peut citer notamment :
- 15 projets de créations/reprises d’entreprises en Alsace bénéficient de subventions d’un montant global de plus de 241 370 € dans le cadre des dispositifs GRACE et GRACEA. On peut citer par exemple la SAS Altolys, spécialisée dans le conseil aux industries, à Rixheim (68), qui se voit attribuer 100 000 € pour le recrutement de 20 personnes,
- 51 900 € sont attribués à 9 entreprises champardennaises dans le cadre du dispositif ENVOL, dont Croq’Nature, à Romilly-sur-Seine (10), spécialisée dans la vente de produits bio et naturels, soutenue à hauteur de 7 600 €. 
En outre, 2 entreprises bénéficient d’un prêt à taux zéro, soit 85 000 € au total. La Commission permanente a également décidé d’abonder, à hauteur de 80 000 € pour l’année 2017, la plateforme locale Initiative Marne Pays Rémois, qui apporte son soutien sous forme de prêts d’honneur aux projets de création, de reprise et de développement d’entreprises de moins de cinq ans,
- 169 500 € d’aides régionales viennent en appui à 21 nouvelles entreprises industrielles et artisanales lorraines, permettant la création de 67 emplois. Par ailleurs, 144 000 € sont affectés à l’aide à la reprise de 5 entreprises, contribuant ainsi à créer 8 emplois et à en maintenir 32.

Promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire (ESS)

En accompagnant le secteur de l’ESS, la Région contribue à des emplois durables et non délocalisables :
- des subventions d’un montant total de plus de 92 500 €, dégressives sur trois ans, ont été accordées à 3 associations lorraines pour la création de 3 emplois, dans le cadre du dispositif «Lorraine Emploi»,
- la Commission permanente a décidé de renouveler ses conventions d’objectifs avec la Fédération des Entreprises d’Insertion de Lorraine, à Laxou (54), et l’Union Régionale des Structures d’Insertion par l’Economique d’Alsace (URSIEA), à Strasbourg (67). Les deux structures bénéficient ainsi de près de 81 500 € d’aides régionales au total pour l’année 2017.
Par ailleurs, la signature d’un accord cadre relatif à l’Insertion par l’Activité Economique (IAE) entre l'Etat, Pôle Emploi, les Réseaux Régionaux de l'Insertion par l'Activité Economique et la Région Grand Est a été approuvée,
- 85 000 € ont été attribués à 5 associations alsaciennes, dans le cadre du dispositif « Aides régionales aux emplois associatifs » (AREA), permettant la création de 6 emplois. Par ailleurs, 4000€ ont été accordés à l’Association de Gestion de la Maison des Associations pour l’organisation du Salon des Associations de Strasbourg 2017, ainsi que 1 000 € pour l’association lauréate du Prix Initiatives de la Rentrée des Associations, qui sera décerné lors du salon, en septembre prochain,
- 11 400 € ont été accordés à l’association Le mètre carré, créée dans l’objectif de promouvoir les arts et activités culturelles et artistiques ; cette aide intervient dans le cadre du nouveau dispositif « Grand Est Emploi Associatif » pour la création d’un poste de directrice en CDI.

Accompagner l’export

Conseil à l’export, prospection dans les salons professionnels internationaux ou recrutement spécifique, les aides régionales en faveur des PME et TPE dans le développement à l’international représentent ce mois-ci une enveloppe de plus de 212 200 € pour 38 projets.
Source : Région Grand Est

(1) Centres Régionaux d’Innovation et de Transfert de Technologie – Centres de Ressources Technologiques

EN SAVOIR PLUS
http://www.grandest.fr/





STERITECH : De nouveaux défis en perspective pour cette PME alsacienne, résolument internationale !


La société Steritech s’impose en leader sur un marché de niche : la conception sur mesure, la fabrication et la commercialisation d’équipements de stérilisation-pasteurisation destinés aux secteurs  agroalimentaires et pharmaceutiques pour des produits déjà emballés.

Ses forces : la mise en oeuvre de solutions innovantes afin d’optimiser le rendement des équipements et le travail en réseau avec un ensemble de sous-traitants pour gagner en flexibilité et en réactivité.
Ces compétences partagées dans un système connecté orientent Steritech vers les standards de l’industrie 4.0.
De nouveaux défis en perspective pour cette PME résolument internationale : l’export est au coeur de la stratégie de croissance de Steritech et représente 93 % de son activité.

L’innovation, moteur du développement de Steritech


Depuis près de trente ans, la société Steritech, installée à Saverne (67), fait rimer spécialisation avec innovation et internationalisation. Son savoir-faire remonte à 1988 lorsque son fondateur, Patrice Camu, créa un concept unique sur le marché : utiliser un PC pour automatiser le pilotage des autoclaves et permettre d’assurer la traçabilité des données enregistrées pour chaque lot.
L’entrepreneur alsacien concrétisait alors une ambition : rendre les machines plus intelligentes en informatisant le process de stérilisation-pasteurisation permettant ainsi d’améliorer considérablement la productivité des lignes de production.

Au fil des années, Steritech n’a eu de cesse d’adapter les solutions de stérilisation-pasteurisation aux besoins du client et d’améliorer en permanence ses autoclaves destinés au traitement thermique des produits déjà emballés au profit des industries agroalimentaires et pharmaceutiques.

Le maître-mot de l’entreprise, c’est l’innovation. Elle a conduit dans un premier temps Steritech à développer une gamme complète d’équipements de stérilisation-pasteurisation ajustables en termes de capacité ou de flexibilité.
Steritech a tout d’abord conçu une solution par « batch ». Les produits à stériliser sont introduits dans l’autoclave - une enceinte sous pression - pour être chauffés puis refroidis avant d’être sortis de l’autoclave. En raison de sa flexibilité, ce type de solution intéresse les clients de petites ou grandes tailles qui ont des produits variés. Le chargement-déchargement des produits dans les autoclaves peut être fait manuellement ou de façon automatisée. Steritech peut ainsi fournir des solutions clés en main permettant d’obtenir des lignes complètement automatisées avec tout le système de convoyage et de robotisation assurant le chargement-déchargement des autoclaves.

À ces solutions classiques, Steritech a ajouté toute une gamme de systèmes en continu et franchi une nouvelle étape dans son processus d’innovation.
L’entreprise a conçu le Serial Tower, un nouveau concept où les produits sont positionnés sur des plaques qui, sitôt remplies, sont introduites une à une dans l’enceinte de stérilisation-pasteurisation.

Les produits circulent alors dans les diverses sections de chauffage-refroidissement avant de ressortir pour être emballés.

Le Serial Tower a été développé avec le soutien du programme européen Eco Innovation. Grande flexibilité et performances élevées en termes de capacité de production et d’économie d’énergie : cet équipement est spécialement étudié pour traiter thermiquement des produits déjà conditionnés dans des emballages souples.

Autre avancée signée Steritech : le CHP (Continuous Hydrostatic Pasteurizer) pour la pasteurisation en continu et le CHS (Continuous Hydrostatic Sterilizer) pour la stérilisation en continu.
Cette gamme de systèmes en continu, où les produits sont gérés par rangée, révolutionne la stérilisation et la pasteurisation en grandes quantités de produits agroalimentaires et pharmaceutiques emballés. Rapidité, suppression des temps d’attente, sécurité alimentaire renforcée, qualité des produits préservée, importantes réduction de main d’oeuvre, encombrement limité au sol, faible consommation en eau et énergie : Steritech a conçu les systèmes continus avec contre-pressions variables les plus innovants, les plus performants et les plus économes sur le marché. Capables de traiter à la fois les emballages rigides, souples ou fragiles, les solutions CHP et CHS de Steritech s’adressent à toutes les industries agroalimentaires et pharmaceutiques et répondent à tous leurs besoins de stérilisation ou de pasteurisation : plats cuisinés, alimentation animale, saucisses, soupes, sauces, alimentation pour bébés…

Autre qualité et non des moindres, ces systèmes continus garantissent une parfaite homogénéité des produits puisque chacun d’eux traversera les mêmes sections et sera donc exposé aux mêmes pressions et températures (plus de « point froid »).

L’atout de Steritech : l’écoute client

La mise sur le marché de toutes ces innovations découle de l’excellence de l’écoute client prônée depuis les débuts de l’entreprise par son fondateur, Patrice Camu.
Sa méthode consiste à parler « produit du client » et non pas « solutions de Steritech ». Le prix de revient du produit est au centre de ce dialogue et doit conduire Steritech et son client à trouver les moyens d’économiser sur ce prix de revient via la stérilisation-pasteurisation.

«Si l’on résout le problème du client, ensuite on peut vendre. Il s’agit d’abord d’apporter un service» aime à dire Patrice Camu.
Sous son impulsion, Steritech a noué et maintenu des relations directes, franches et constructives avec ses clients. En parlant le même langage qu’eux, Steritech renforce sa crédibilité.

Les équipes de Steritech partagent cette vision de l’entreprise et de son environnement. Aujourd’hui, la PME alsacienne compte trente salariés et comprend trois bureaux d’études avec de solides compétences en mécanique, process, électrotechnique et automatisme. Les compétences sont multiples : concepteurs de logiciels, développeurs en mécanique, techniciens d’installation, techniciens SAV. La souplesse de l’entreprise est liée à la polyvalence de ses collaborateurs, à la fois capables de réaliser les opérations eux-mêmes ou d’encadrer une équipe. Une même personne peut conduire des études, effectuer une mise au point ou encore être moteur en matière de recherche et développement. Cette polyvalence et cette responsabilisation sont sources de motivation et d’engagement.

Depuis l’origine de l’entreprise, trois grands principes guident le management : des relations basées sur le respect, l’équité et la confiance, le développement de l’autonomie des équipes, la libre expression du potentiel de chacun pour lui permettre de grandir chez Steritech.

Quand la flexibilité fait la différence à l’échelle du monde

Steritech travaille en système ouvert avec des fournisseurs de référence comme Siemens, Allen Bradley et Sew Usocome qui approvisionnent l’entreprise en composants.
Grâce au réseau mondial de ces fournisseurs, les pièces sont disponibles partout dans le monde et, en cas de problème, peuvent être trouvées rapidement et localement par le client (autonomie), d’autant qu’il s’agit toujours de composants standards. Ce dispositif garantit la continuité du système et génère des gains de rentabilité chez les clients.

La stratégie de Steritech est de fonctionner comme une entreprise d’ingénierie.
Bien que possédant tous les moyens et compétences pour fabriquer elle-même ses produits, la société s’appuie sur un réseau de fournisseurs et de sous-traitants locaux sélectionnés pour leur proximité, leur réactivité et la qualité de leurs prestations. Ces véritables partenaires se comportent comme s’ils faisaient partie de la société. Ils s’enrichissent des commandes de Steritech et Steritech s’enrichit
de leur expertise acquise sur d’autres marchés.

Adepte de la méthode « Lean », la société s’inscrit dans un système de sous-traitance stratégique. Les objectifs ambitieux de ses dirigeants ont amené Steritech à coopérer avec un nombre ciblé de partenaires systèmes hautement qualifiés. Cette approche est pour Steritech synonyme d’équipe resserrée, de flexibilité et de réactivité maximales. Elle a considérablement réduit la complexité des opérations de Steritech. La PME alsacienne a construit un réseau très élaboré de partenaires : 220 fournisseurs, dont 26 sous-traitants. Plus de 80 % sont implantés en France et plus de la moitié en Alsace. La société est ainsi relayée par des spécialistes en correspondance avec les ambitions de ses clients. Les sous-traitants partagent l’exigence de souplesse de Steritech et participent étroitement au processus de développement, de la phase de conception à la mise en oeuvre de la production. La collaboration avec les sous-traitants s’inspire de la méthode « Lean » appliquée chez Steritech.

Cette façon de travailler en réseau illustre l’orientation de Steritech vers les standards de l’industrie 4.0. Le concept d’usine du futur est en plein développement. Il correspond à un nouveau modèle de production.

L’usine du futur doit être agile, mieux automatisée, plus sobre en ressources, plus intelligente avec des modes de production modulables capables de réaliser des productions personnalisées ou en petite série. Une usine, connectée, informatisée mais surtout pas dépourvue de talents. L’homme est au centre de ce modèle et des décisions.
L’usine du futur est organisée autour d’unités de production autonomes, intelligentes, fonctionnant par petites équipes, très flexibles. Les capacités de décision sont redéployées.

Pour développer ces usines d’excellence, l’Alsace constitue un environnement favorable entre sites pilotes, offres de solutions technologiques, réseaux de sous-traitants, centres de recherche appliquée. Une dynamique est créée entre les usines qui utilisent les technologies en développement et celles qui les conçoivent. Cette fertilisation croisée, cette interaction entre numérique et usine du futur sont des enjeux majeurs.
Steritech s’insère parfaitement dans cet écosystème. L’entreprise a d’abord été identifiée comme utilisateur de solutions 4.0. Par sa capacité à innover, la qualité de son produit et son dynamisme à l’export, elle a été sélectionnée parmi trente sociétés alsaciennes pour bénéficier d’un audit sur son organisation, son outil de production et ses équipes.

Steritech a également été recensée comme offreur de solutions 4.0 grâce à une innovation majeure pour l’industrie : le concept Trilogy.

Comment la solution Trilogy révolutionne le marché

La PME alsacienne capitalise 30 ans d’expérience pour répondre à une triple problématique à l’origine de pertes de rendement : erreurs de pilotage, manque de fiabilité des machines et de la maintenance-sécurité, absence d’informations en temps réel rendant impossibles les réactions immédiates.

Forte de son expertise en systèmes de pilotage intelligents, Steritech a développé un nouveau «Manufacturing Execution System» afin de garantir d’importants gains de productivité en toute sécurité. Baptisée Trilogy, la solution conçue par Steritech joue sur trois tableaux.


PRODUCTION :  POUR LA SÉCURITÉ DES OPÉRATEURS, DES PRODUITS ET DES ÉQUIPEMENTS
- Une ergonomie et une prise en main intuitive spécialement conçues pour réduire au maximum les temps de formation et les erreurs de pilotage
- Un seul PC pour contrôler simultanément plusieurs autoclaves ou systèmes de stérilisation-pasteurisation en continu
- Une alerte envoyée, même à distance, en temps réel si un ajustement est nécessaire

MAINTENANCE : POUR UN MATÉRIEL TOUJOURS FIABLE ET OPÉRATIONNEL A 100 %
- Un environnement spécifiquement conçu à destination du personnel de maintenance
- Une vision globale et permanente de l’état du matériel
- Un planning d’entretien avec les actions à prévoir pour chacun des autoclaves ou systèmes en continu
- Un planning interactif, évolutif qui peut même se concrétiser par des messages d’alerte consultables à distance
- Une explication détaillée pour chaque opération à mener avec ses consignes de sécurité spécifiques et même l’assistance pour commander les pièces détachées

MANAGEMENT : DES DONNÉES IMMÉDIATEMENT DISPONIBLES POUR UN MANAGEMENT EFFICACE ET PERFORMANT
- Un environnement destiné spécifiquement aux managers
- La création, l’optimisation et la gestion des recettes avec un potentiel de personnalisation quasi infini
- L’analyse, la gestion et le stockage sécurisé de toutes les données de cuisson avec un très haut niveau de traçabilité
- L’accès en temps réel aux données de production, aux rendements du matériel et aux consommations énergétiques
- La possibilité d’assurer une comptabilité analytique : calcul du prix de revient d’un produit, rendement d’une ligne...

Au terme d’une phase de test et de développement pendant trois ans, le logiciel Trilogy est aujourd’hui parfaitement opérationnel et sera présenté au niveau international au salon Interpack qui aura lieu du 4 au 10 mai 2017 à Düsseldorf.

La version de base de Trilogy est d’ores et déjà installée sur tous les matériels conçus par Steritech. Les versions complémentaires sont également disponibles.

La solution Trilogy consacre l’expertise de Steritech en apportant des avancées majeures à tous les niveaux : interconnexion des machines au sein des sites de production et vers l’extérieur, disponibilité immédiate des informations, flexibilité des unités de production pour un accroissement des rendements de stérilisation-pasteurisation dans le respect de l’environnement, de la sécurité des hommes, des produits et des machines.

Un outil d’excellence qui permet à Steritech et à ses clients d’entrer de plain-pied dans l’ère de l’industrie 4.0.
Une PME internationale : 93 % de son activité à l’export


L’entreprise peut donc s’appuyer sur une base solide en Alsace et une forte capacité d’innovation pour développer son métier de spécialiste des solutions de stérilisation-pasteurisation sur des marchés clés en France et surtout à l’international.

Les innovations de Steritech ont ouvert les portes des marchés internationaux.
Les besoins sont nombreux, qu’il s’agisse de remplacer des autoclaves trop anciens ou de remettre en état des équipements et leur système de pilotage.
Les solutions à très grosses cadences créent également des opportunités à l’export grâce à la gamme de solutions continues de Steritech et à la capacité de fournir des lignes entièrement automatisées.

Steritech commercialise ses produits dans plus de 35 pays – notamment la Suisse, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Scandinavie pour les autoclaves - et cible de nouveaux marchés au Mexique, au Brésil, au Guatemala, aux Etats-Unis et de façon plus embryonnaire en Afrique.

À l’international, Steritech prouve sa capacité à faire plus que de la simple fourniture d’autoclaves et à réaliser des installations de grosses capacités, clés en main. Aujourd’hui, la PME alsacienne réalise 93 % de son chiffre d’affaires à l’export.

Et demain ? Toujours plus de conseil !

Steritech joue de ses principaux atouts - transparence des composants, performance du système logiciel, garantie de gain de productivité – pour répondre aux exigences croissantes de ses clients. L’entreprise se focalise sur la réalisation de solutions de stérilisation-pasteurisation flexibles ainsi que sur la réévaluation continue de tous ses systèmes et de tous ses process.
Elle trace son avenir autour de trois grands objectifs : développer le conseil, fournir des lignes de plus en plus clés en main intégrant les systèmes de convoyage en amont et en aval du matériel de stérilisation-pasteurisation, accroître la rationalisation de lignes existantes composées de matériels disparates.

L’évolution de Steritech traduit une vision stratégique de l’entreprise qui veut se développer en France, et notamment en Alsace, son territoire historique. Son approche correspond à une optique de partenariat et de forces partagées avec ses équipes, ses fournisseurs et ses clients. L’entreprise peut aussi compter sur son modèle de PME qui encourage l’autonomie et la prise de risque entrepreneurial.
Agile, collée au plus près des marchés nationaux et internationaux, connectée à l’innovation, ancrée dans les territoires avec une grande stabilité dans la gestion : tous les ingrédients d’une success story à l’alsacienne.

Un défi permanent : la préservation des ressources
Dédiés aux applications alimentaires et pharmaceutiques, les autoclaves et équipements continus Steritech contribuent à la préservation des produits sous emballage dans le respect des ressources. Le principe de l’autoclave étant réputé consommateur en eau et en énergies, la préservation des ressources, la réduction des coûts d’exploitation des machines sont un défi permanent pour Steritech. À chaque nouveau projet, ses équipes partent du produit client en s’assurant qu’il s’agit d’un produit de qualité bien au-delà du cahier des charges. Steritech s’appuie sur un laboratoire interne avec lequel les clients peuvent effectuer leur mise en point et travaille avec un réseau d’experts et d’instituts spécialisés en agroalimentaire.

Changement de tête, de statut et de logo

Du fondateur à l’ingénieur, pour une croissance vertueuse Pierre Gavignon perpétue l’esprit d’entreprise de Patrice Camu. Depuis près de trente ans, ce dernier s’implique au quotidien dans le développement de son entreprise. Cet expert en électro-mécanique, formé plus tard à l’INSEAD, s’est spécialisé sur le terrain en thermodynamique pour devenir aujourd’hui une référence dans son métier: la conception de systèmes de stérilisation et de pasteurisation.
Pierre Gavignon lui succède avec la même énergie. Ingénieur ENSAIS, il a d’abord affûté son profil chez Mecatherm en tant que Directeur Technique puis comme Président de Chalon Megard (Groupe Breteche) avant de rejoindre Steritech. Il prend le relais du fondateur avec des objectifs ambitieux mais sans renier l’histoire et les principes transmis par Patrice Camu.

« Nous sommes passés du statut de concepteur de machines à celui d’industriel à part entière, reconnaît Pierre Gavignon. Mais le développement s’appuie sur les trois piliers hérités de Patrice Camu : anticipation, pragmatisme et responsabilité. » Un constat qui sied bien à cet homme pour qui la sincérité et la fidélité sont des valeurs essentielles.

La forte culture et l’identité de Steritech, ses valeurs et sa dimension humaine, portées par son créateur, ont trouvé un écho favorable chez Pierre Gavignon tout comme le potentiel de croissance à l’international, la pluridisciplinarité de l’entreprise, la variété des secteurs dans lesquels elle évolue et la diversité des interlocuteurs.
Ce passage de témoin à la tête de l’entreprise s’est accompagné d’un changement de statut de  l’entreprise : Steritech s’est transformée en société anonyme et s’est dotée d’un directoire. Celui-ci est une instance de réflexion, d’échanges stratégiques et de concertation sur les sujets transverses de l’entreprise. Il examine tous les dossiers de fond et d’actualité significatifs pour la société, suit les objectifs et les résultats opérationnels et contribue à la gestion et à l’anticipation des enjeux majeurs pour Steritech. Une nouvelle gouvernance pour de nouvelles ambitions et de nouveaux développements au service d’une croissance vertueuse.

Un nouveau logo matérialise cette évolution de Steritech. Son design actuel dynamise la marque et la positionne parmi les leaders au niveau national et international. Le graphisme et les couleurs retenus renvoient aux valeurs qui font la force de l’entreprise : unité, interaction, dynamisme, réactivité, proximité, humanité. La signature - Smart préservation – vient souligner l’intelligence des solutions proposées par Steritech.


Les clients témoignent

Le savoir-faire de Steritech à l’épreuve des industriels
Des PME françaises, allemandes et suisses aux grands groupes nationaux et internationaux : Steritech a su développer au fil des années son réseau de clients présents dans les secteurs clés de l’économie. Ces entreprises font confiance à l’expertise de la PME alsacienne et poursuivent leur progression à ses côtés. 

Témoignages.

BRUNO GELARD, RESPONSABLE INGÉNIERIE ET ÉTUDES DU GROUPE FLEURY MICHON -  «STERITECH EST PLUS QU’UN FOURNISSEUR»
« Notre groupe a tissé avec Steritech une véritable relation de confiance. Nous avons fait appel à l’expertise de l’entreprise pour nos usines de plats cuisinés et de surimi vendus en libre service en grandes surfaces. Il s’agit donc d’avoir toutes les garanties de performance concernant la sécurité alimentaire. Ses équipes ont conçu et fourni des tunnels de pasteurisation et de refroidissement. Mais Steritech est plus qu’un fournisseur. C’est un partenaire qui est en capacité de proposer des solutions sur mesure. Pour s’adapter à nos contraintes, Steritech accepte de sortir des solutions standard du marché. L’écoute, la disponibilité, la réactivité sont autant de qualités que nous apprécions chez Steritech. »

JEAN-PHILIPPE ROSSO, DIRECTEUR TECHNIQUE DE SVELTIC - CLAUDE LEGER -  «NOTRE COLLABORATION S’EST RENFORCÉE»
« Nous sommes spécialisés dans la fabrication de plats cuisinés frais et surgelés. Nous travaillons depuis 2008 avec Steritech. Cette collaboration s’est concrétisée par l’achat d’un premier autoclave. Elle s’est renforcée en 2010 avec l’acquisition de trois nouveaux équipements. Steritech nous apporte tout ce que nous recherchons : une entreprise à taille humaine, innovante, capable d’intégrer nos enjeux industriels et commerciaux, et d’adapter ses produits à nos exigences. Steritech nous offre également la possibilité de réaliser des essais permettant de valider le choix des matériels. »

BRUNO HÖLTSCHI, PRÉSIDENT D’UNICORN (SUISSE) «UN ACCOMPAGNEMENT DE BOUT EN BOUT»
« UNICORN est l’un des principaux producteurs et transformateurs de maïs doux sur le marché suisse. Depuis plus de quinze ans, nous fabriquons également du maïs sucré frais et du maïs pasteurisé. Tous nos produits sont livrés emballés sous film. Au cours des dernières années, des produits pasteurisés comme les betteraves rouges, les pommes de terre et autres légumes sont venus se rajouter à notre assortiment. Nous livrons nos produits pour le commerce de détail suisse et
les magasins spécialisés.
Il y a cinq ans, nous avons décidé de créer une unité de pasteurisation de nos propres légumes afin d’élargir notre gamme de produits. Steritech nous a soutenus techniquement tout au long de la phase « avant-projet » pour la globalité de notre ligne de production. Et nous avons décidé d’acquérir leur solution continue Serial Tower dès 2013.
La collaboration avec Steritech est avantageuse à plus d’un titre. L’entreprise propose différents systèmes – batch ou continu. Nous avons ainsi pu choisir le bon équipement adapté à nos besoins et nos produits. Steritech a mis à disposition son propre laboratoire dans lequel nous avons pu tester et évaluer les processus de pasteurisation. Nous avons notamment validé la conception de l’installation - températures, pressions, temps de cuisson - en fonction des produits.
Steritech n’est pas un simple revendeur mais une société qui conçoit, fabrique et installe ses machines. Ses équipes ont su planifier avec nous l’ensemble de l’environnement de la machine, tels que la chaudière vapeur, le compresseur d’air comprimé, le traitement de l’eau. Steritech a pris en charge la coordination du chantier avec tous les autres fournisseurs.
Nous bénéficions pleinement de leur expérience, y compris dans les processus en amont et en aval. Nos projets de développement de nouveaux produits et de nouveaux emballages s’appuient sur ce savoir-faire. Nous pouvons ainsi réaliser des essais et des tests dans leur simulateur pour définir les paramètres temps-température-pression et ainsi optimiser rapidement la mise en production de nouveaux produits dans notre Serial Tower. Nous mettons également à disposition notre équipement pour permettre à Steritech de réaliser des essais en conditions réelles avec d’autres produits pour leurs propres clients et prospects. 
Source : Dossier presse Steritech - Terre d'Info

EN SAVOIR PLUS
http://www.steritech.fr/


Dieselgate : premiers investissements forcés de Volkswagen en faveur de l’électrique

Volkswagen mise sur l’électrique pour tourner la page du dieselgate Suite au dieselgate, Volkswagen met en œuvre la première tranche d'investissements contraints en faveur des véhicules « zéro émission » aux Etats-Unis.

Fastned annonce son réseau de superchargeurs en Allemagne

Acteur majeur aux Pays-Bas où il opère une soixantaine de stations, Fastned s’apprête à étendre son réseau de charge rapide en Allemagne où il prévoit l’ouverture de 14 sites au cours des prochains mois.

April 23 2017

Les scooters électriques en libre-service envahissent Paris

La location libre-service de scooters électriques progresse rapidement à Paris sous l’impulsion de Cityscoot, mais aussi de Mober, plus discret, qui s’apprête cependant à passer la seconde vitesse, courant du mois de mai prochain.

Audi e-tron Quattro : réservations ouvertes pour le concurrent du Model X

Audi ouvrira ce lundi 24 avril les réservations de son SUV électrique en Norvège. Promettant environ 500 kilomètres d’autonomie, l’Audi e-tron Quattro sera lancé l’an prochain.

April 22 2017

Project Portal : Toyota expérimente un poids-lourd à hydrogène en Californie

En Californie, Toyota vient de dévoiler le Project Portal, un prototype de poids lourd à hydrogène qui sera expérimenté au port de Los Angeles.

Vél.Art' s’installe à Strasbourg !

Strasbourg accueille la première édition de Vél.Art', un événement par et pour les amoureux du vélo. 
Cinq créateurs vous proposent de découvrir du 19 au 24 mai une exposition-vente d'objets artisanaux et oeuvres d'art : accessoires, lampes, bijoux, ceintures, peintures, photographies... créés à partir de pièces de vélo ou destinés aux  cyclistes. 
Le vernissage de l'exposition aura lieu vendredi 19 mai à partir de 18h.

L'idée a germé suite à la rencontre entre Véronique Bertrand, créatrice des Filles à vélo, avec Anne Seyller et François Oberling, de l'association Libre Objet, puis avec Stéphanie de Re-cycle-on.
En février 2017, ils ont imaginé créer un événement commun autour du vélo.
Anne et François ont proposé d'accueillir l'exposition dans les nouveaux locaux de Libre Objet à Koenigshoffen. Mina et Sébastien ont rejoint le projet très vite. 

Cette première édition présente plusieurs centaines de créations. 

Jonathan Sarago, photographe, présente "Fixed Gear" 
« Quand le prix de l'essence a brutalement augmenté en 2008, j’ai aussi pris conscience de  mon impact écologique. J'ai donc décidé de trouver un autre moyen de transport. Un ami  m’avait parlé de ces vélos à une seule vitesse… J’ai tout de suite été séduit et c’est ainsi que  j’ai assemblé mon premier "pignon fixe" (fixed gear) ».
Un vélo à pignon fixe, n’a pas de roue libre. Il faut constamment pédaler pour avancer, même dans les descentes ! A L'origine, ces vélos étaient réservés aux vélodromes, ils n’ont pas de freins, ni de vitesses. C'est le Vélo dans sa plus simple expression : un cadre, un guidon, un pédalier, deux roues, une chaine, une selle.
Le pignon fixe ou le Fixie, c'est aussi un état d’esprit. Malgré l'obligation de pédaler pour avancer, c’est un sentiment de liberté qui domine, sans doute apporté par cette impression de faire corps avec la route.
La série d’images présentée à Vél.Art' a débuté en 2010. Elle met en scène des passionnés.
Ils utilisent leur vélo pour travailler, se déplacer, faire du sport, et certains l'utilisent même pour faire du vélo Polo (le cheval est remplacé par un vélo). Ce deux roues est au coeur de leur vie, il rythme leur quotidien, qu'ils soient étudiants ou chefs d’entreprise. Chaque matin, ils font le même geste, celui d’enfourcher leur vélo à pignon fixe.

Les Filles à vélo et Les gars à vélo créent des accessoires originaux et élégants pour les cyclistes
Parce que conserver un brin d'élégance lors des déplacements à vélo est parfois compliqué,
Les Filles à vélo et Les gars à vélo créent des accessoires utiles et élégants qui facilitent la vie des cyclistes au quotidien : la jart'elle est une sorte de jarretière équipée d'une pince à laquelle on accroche la robe ou la jupe pour éviter qu'elle ne s'envole. Le pantastic est un serre-pantalon qu'on place à la cheville pour éviter que le pantalon se salisse.
Tous ces accessoires sont fabriqués à la main, en Alsace, en toutes petites séries dont il existe des centaines de modèles dans des styles très différents.

Libre Objet, une association qui crée de l'emploi et de beaux objets
Libre Objet, créée en 1997, voit une vingtaine de salariés en contrat aidé s’activer dans son atelier strasbourgeois, à la fabrication et à la confection d’objets exclusifs créés spécialement par des artistes. Nous incitons les créateurs à travailler à partir de matériaux recyclés ou recyclables, pour nous inscrire dans une démarche globale de Développement Durable.
Libre Objet c’est près de 500 personnes en insertion professionnelle accueillies depuis la création de l’association.
En participant aux différents événements de l’association, ces personnes prennent conscience de la reconnaissance positive qu’ont les autres de leur travail. Ils regagnent ainsi la confiance en eux et en leurs propres capacités.

Mina Letham peint avec ses doigts
Artiste peintre et photographe depuis une quinzaine d'années, ses toiles et créations sont réalisées avec les doigts « finger painting ».
Elle navigue d'un univers à l'autre, du paysage spatial au portait réaliste, quelques fois en utilisant des objets de récupération qu’elle intègre à ses toiles en multipliant les techniques : peinture à l'huile, aquarelle, argile, et technique mixte.

Re-cycle-on
Re-Cycle-On propose de nombreuses créations réalisées à partir d'éléments de récup' en provenance de vélos. Chaque élément est unique et créé dans l'optique de revaloriser au mieux les déchets du monde du cycle.






J'Y VAIS !

Adresse : Vél.Art' - 91 route des Romains, 67000 Strasbourg
Dates : du vendredi 19 au mercredi 24 mai - Vernissage le 19 mai à partir de 18h.









Forum International de l'Économie Sociale et Solidaire - Engagement, citoyenneté et développement : Comment former à l'ESS ?

Le Forum international de l’économie sociale et solidaire intitulé «Engagement, Citoyenneté et Développement: Comment former à l’ESS ?  se tiendra du 22 au 24 mai 2017 à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech (Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales) qui est l'université co-organisatrice avec l'Université de Haute-Alsace (Mulhouse, France).

L’Alsace est le point de départ de cette aventure à la fois universitaire, scientifique et citoyenne qui vise à faire dialoguer les acteurs, du Nord au Sud, autour de la formation à l’Économie Sociale et Solidaire. À l’occasion de cet événement organisé à Marrakech, associations, entreprises, institutions publiques, mais aussi étudiants et universitaires de France, du Maroc et plus largement du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, sont invités à échanger et débattre de la promotion, de la formation et de la recherche-action en Économie Sociale et Solidaire dans une perspective internationale.

METTRE L’ESS EN MOUVEMENT
L’Université de Haute-Alsace a créé le Master Ingénierie de projets Économie Sociale et Solidaire en 2006. Depuis, en étroit partenariat avec l’Université de Strasbourg, elle n’a eu de cesse de tisser des liens et développer des réseaux pour « mettre l’ESS en mouvement » comme l’explique Josiane Stoessel-Ritz, vice-présidente aux Relations internationales de l’U.H.A. et directrice du Master. En collaboration avec les partenaires universitaires et institutionnels marocains, Josiane Stoessel-Ritz a notamment porté l’ouverture d’un Master en Économie Sociale et Solidaire à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech en 2015, permettant aux étudiants marocains d’obtenir le diplôme français.

UNE DYNAMIQUE MARRAKECH-MULHOUSE
Ce Forum, s’il s’adresse à tous, cible les jeunes en les confortant dans leurs engagements ou, si ce n’est pas encore le cas, en leur faisant prendre conscience des enjeux de l’ESS tout en élargissant leurs perspectives. Ainsi, 22 étudiants du Master ESS de l’UHA de Mulhouse prennent une part active à l’organisation du Forum en relation avec les étudiants du Master marocain, tandis que la radio mulhousienne MNE, qui diffusera l’événement sur les ondes, est en lien avec les médias du Maghreb pour une communication transversale destinée à sensibiliser un large public.

TROIS JOURS POUR LA « FORMATION-RECHERCHE-ACTION » À L’ESS
Près de 100 communications scientifiques et 60 témoignages d’acteurs sont annoncés ! Parmi les intervenants très attendus, citons l’économiste canadienne Marguerite Mendell, le chercheur Jean-Louis Laville et l’expert Abdeljalil Cherkaoui de l’Institut Panafricain de Développement et du Réseau ESS marocain. C’est un programme foisonnant que proposent les deux universités pour faire avancer la formation-recherche-action à l’ESS : tables rondes, débats, témoignages, sessions de travail, conférences, stands, expositions…, autant d’espaces d’expression pour un Forum solidaire et démocratique qui décloisonne les univers et les territoires.
Le programme, en cours, sera communiqué prochainement sur www.forumess.com
Source : Communiqué UHA Mulhouse

Mulhouse : MonatsTreff, rencontres mensuelles pour l’emploi et la formation en Allemagne


Depuis 4 années, la MEF Mulhouse Sud Alsace et ses partenaires du transfrontalier organisent une manifestation « Emploi et Formation en Allemagne, Warum nicht ! ». Aujourd’hui cela ne suffit plus 
pour répondre à la forte demande du public du territoire tout au long de l’année.

Nous avons créé une rencontre mensuelle, le «MonatsTreff».
Elle aura lieu le dernier mercredi de chaque mois. La première rencontre aura lieu le 26 avril 2017 de 15h à 18h à l’Agence Territoriale Sud-Alsace de la Région Grand Est, au 4 avenue du général Leclerc à côté de la gare de Mulhouse.

Rappel de l’objectif : informer le public de collégiens, lycéens ou étudiants, d’actifs, de personnes en reconversion professionnelle et demandeurs d’emploi, des professionnels de l’orientation et d’enseignants, sur toutes les opportunités de travail, de formation et d’apprentissage qui existent en Allemagne.
Organisation : à chaque rencontre mensuelle, plusieurs structures seront présentes. Et nous nous adapterons chaque mois aux demandes du public et à l’actualité transfrontalière.

Nos partenaires de cette première rencontre du 26 avril :
- Pôle emploi : Un conseiller en charge de l’emploi transfrontalier aidera à affiner le projet professionnel du public, pourra positionner sur des ateliers transfrontaliers du Pôle emploi ou même orienter vers le Service de Placement Transfrontalier (SPT).
- L’Agentur für Arbeit de Freiburg : Un conseiller EURES-T apportera tous les précieux conseils pour optimiser une candidature en Allemagne (venir avec son CV en allemand), trouver une formation transfrontalière ou sélectionner des offres d’emploi du jour.
- INFOBEST : sera présent aux permanences franco-allemandes tous les derniers mercredis du mois (sauf juillet et août). Un conseiller donnera toutes les informations sur l’assurance maladie (chômage, prestations familiales, retraite, invalidité, accident…), les impôts, éducation, le droit du travail en Allemagne. Conseils pratiques pour salariés français en Allemagne ou toute personne projetant d’y travailler.
- La Région Grand Est : accueille le MonatsTreff tous les derniers mercredis du mois de 15h00 à 18h00 dans ses locaux sis 4 avenue du général Leclerc à 100 m de la gare de Mulhouse.
Le programme de chaque rencontre est disponible sur la page Facebook du @MonatsTreff .
Source : communiqué MEF Mulhouse





Café à projets du 28 avril prochain : Parlons création d'entreprise, au Complexe Ste Barbe de Sélestat !

StartHop organise en partenariat avec la Ville de Sélestat, le 28 avril prochain, de 9H00 à 11H30,  un Café à projets,  au Complexe  Ste Barbe - rue Ste Barbe  à  Sélestat. 

Le Café à projets, c'est quoi ?
Le Café à projets consiste à recevoir de manière libre, toute personne susceptible de porter un projet ou déjà dans un processus de création d'entreprise et ce, qu'elle que soit sa situation (demandeur d'emploi, BRSA, jeune, retraité, femme etc...).
L'objectif est de pouvoir échanger avec eux, en groupe ; ou avec chacun de manière individuelle, de les orienter,  vers les référents,  en fonction leur projet (CCI ou CMA), leur besoin de formation ou pas,  et  de leur proposer une  sensibilisation au statut juridique de l'entreprise, en fonction de leur situation personnelle, etc...
L'idée c'est vraiment de pouvoir leur donner des pistes  pour les premiers pas de la création... C'est le moment le plus important du parcours de  création  et en même temps, le moment où la plupart,  ne savent pas quel sentier emprunter,  pour gravir la montagne !

Leur faire gagner du temps et de l'argent !
" Le Café à projets,  c'est  aussi de vous faire gagner du temps et de l'argent, en vous rendant  la parole.  On  va bien sûr vous apporter quelques éléments  afin que  vous voyez peut-être déjà où chacun de vous se situe dans dans son projet de création d'entreprise...  Vous  allez  vite constater, qu'en vous rencontrant, les uns, les autres,  en partageant vos expériences,  vous allez avoir des projets qui vont entrer en résonance, des synergies qui vont également pouvoir se créer.  Une bonne façon de rompre l'isolement dans sa démarche de projet, de commencer ou de développer un réseautage,  devenu  aujourd'hui indispensable...  A l'issue du Café à projets, vous aurez,  si vous les souhaitez, la possibilité, pour chacun d'entre vous, d'avoir un rendez-vous individuel pour qu'on puisse approfondir votre démarche personnelle...  Marianne THIONE

EN SAVOIR PLUS

A propos de StartHop
Acteur majeur de l'accompagnement à la création d'entreprises de l'Eurométrople de Strasbourg, Start Hop développe aujourd'hui les Cafés à projets sur le territoire alsacien, stimule l’énergie, aide à lever les obstacles humains, structurels et financiers, et  encourage les entrepreneurs, en leur proposant des opportunités pour se développer. 
Telle est la vocation de Start Hop qui s’adresse à tous les publics, demandeurs d’emploi, retraités, salariés, hommes, femmes ou jeunes. 
Son ancrage local dans la région Strasbourgeoise et sa volonté d'agir comme un acteur de proximité, en font un acteur privilégié de vos projets de développement .
Rencontrons-nos c'est gratuit !
Contact : Marianne THIONE  - 06 67 26 67 67

53000 Tesla au rappel pour un potentiel problème de freins

Appliquant un principe de précaution lié à un potentiel défaut de freins de stationnement, Tesla est en train d’organiser le rappel de 53.000 véhicules à travers le monde.

April 21 2017

Toyota : l’hybride rechargeable va devoir se démocratiser

Alors qu’il fêtera en 2017  les 20 ans de l’hybride et du lancement de la première Prius,  Toyota ambitionne d’étendre son panel technologique au cours des prochaines années. De la démocratisation de l’hybride rechargeable à la voiture électrique à batterie ou à hydrogène, Automobile-Propre revient sur les projets du constructeur avec Sébastien Grellier, Directeur Communication Presse de la […]

L’Opel Ampera-e vendue 39.330 € en Allemagne

Après la Norvège, l’Allemagne est le deuxième pays européen à annoncer l’ouverture des commandes de l’Opel Ampera-e. Prix de vente annoncé : 39.330 € !

April 20 2017

Nio ES8 : une voiture électrique à batterie interchangeable à Shanghai

Après avoir fait sensations en révélant sa supercar EP9 en fin d’année dernière, le jeune constructeur chinois Nio présente à Shanghai son premier modèle de série : un SUV électrique nommé ES8 et doté de batteries interchangeables. Long de 4,98m, l’ES8 peut embarquer jusqu’à sept passagers et confirme les codes stylistiques de la marque avec un […]

Tesla : nouveaux tarifs pour les Model S et Model X

Faisant à nouveau évoluer sa gamme électrique, Tesla annonce les nouveaux prix de ses Model S et Model X. Si les modèles d’entrée de gamme bénéficient d’une belle réduction, les plus performants subiront une hausse de tarif à compter du 24 avril. Tarifs Model S Conformément aux précédentes annonces, la Model S avec batterie 60 kWh […]

Citroën C5 Aircross : le futur SUV hybride rechargeable à Shanghai

A Shanghai, Citroën dévoile le son futur SUV hybride rechargeable, le C5 Aircross, dont la commercialisation devrait intervenir en 2019.
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl